La tempête de neige qui fonce sur la région place les autorités publiques sur le qui-vive.

Tempête à Gatineau-Ottawa: le déneigement prendra plusieurs jours, des établissements fermés

La tempête de neige qui fonce sur la région place les autorités publiques sur le qui-vive.

La tempête de neige qui s’abat sur la grande région de la capitale fédérale depuis mardi en fin de journée place les autorités publiques sur le qui-vive. Le gouvernement fédéral demande à ses employés de travailler de la maison dans la mesure du possible. Les établissements d’enseignement ont suspendu leurs cours de mercredi. Les équipes de déneigement des villes d’Ottawa et Gatineau sont à pied d’oeuvre depuis mardi soir pour s’assurer que les principales artères du réseau routier sont praticables. 

Des précipitations de 30 à 40 centimètres de neige sont prévues par Environnement Canada, mais la Ville de Gatineau se prépare au pire. «On se prépare pour une tempête de 50 cm de neige, a fait savoir le président du comité exécutif, Cédric Tessier, quelques heures avant l’arrivée des premiers flocons. Ça pourrait prendre de cinq à six jours pour tout déneiger.»

Gatineau précise que ses équipes de déneigement sont fraîches et disposes pour affronter l’importante dépression et déneiger les quelque 3000 km de voies routières et les 600 km de trottoirs. Le compteur a été remis à zéro, on respecte la loi sur les heures de camionnage et toutes nos équipes seront sur le terrain pendant la tempête.» 

La situation s’annonce à ce point chaotique que la Ville de Gatineau a décidé d’ouvrir son centre de coordination afin de réunir dans un même endroit la police, les pompiers, le service des travaux publics, le service des communications, les directeurs des centres de services des cinq secteurs, le 3-1-1 et éventuellement la sécurité civile et la Société de transport de l’Outaouais (STO). 

Sur la rive ontarienne, la Ville d’Ottawa est également fin prête à affronter la tempête, alors que plus de 500 employés et sous-traitants seront en action jour et nuit pour le déneigement des quelque 2300 km de trottoirs et 6000 km de routes. «Nous sommes bien préparés, ça fait plusieurs jours déjà qu’on surveille les prévisions météo. Un système venu du Colorado comme celui-là, ça apporte généralement beaucoup de neige en un court laps de temps. […] Ça va prendre du temps et ça va être difficile de respecter les délais, alors on demande aux gens d’être patients. On va prioriser les artères principales pour que les véhicules d’urgence puissent circuler sans problème», a dit le directeur des routes et des stationnements à la Ville d’Ottawa, Luc Gagné. 

Environnement Canada prévient la population que les précipitations ne devraient pas s’estomper avant mercredi après-midi. «Cette tempête aura probablement d’importantes répercussions sur la circulation, a indiqué l’agence fédérale. Des pannes d’électricité sont possibles par endroits. […] Évaluez la possibilité de retarder tout déplacement non essentiel jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.»

Selon les données fournies par Environnement Canada, en date de mardi et avant la tempête, la région de la capitale nationale a reçu 219 centimètres de neige depuis octobre. Ottawa reçoit en moyenne 236 cm en hiver, si bien que ce seuil sera facilement dépassé cette saison.

Le météorologue Peter Kimbell rappelle cependant que nous sommes encore bien loin de la saison 2007-2008, lors de laquelle la région de la capitale fédérale avait été ensevelie sous 433 cm de neige.

À l’aéroport d’Ottawa, des dizaines de vols ont été annulés ou retardés mardi, particulièrement en provenance ou à destination de Toronto ou de la côte est américaine. Les autorités demandent aux voyageurs de vérifier l’état de leur vol auprès de la ligne aérienne avant de se déplacer vers l’aéroport, mercredi.

Environnement Canada prévoit que jusqu'à 40 cm de neige pourraient tomber avant que les précipitations ne s'estompent peu à peu mercredi après-midi.

Plusieurs fermetures

Avant même qu’un flocon soit tombé sur la région, l’Université d’Ottawa a annoncé l’annulation de tous les cours à compter de 16h mardi, et ce, pour une période de 24 heures. Idem pour l’Université Carleton, qui ferme ses portes et suspend tous les cours dès 17h30 mardi. Là aussi, la mesure exceptionnelle sera en vigueur pour 24 heures. 

Du côté de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), tous les cours et toutes les activités sont suspendus jusqu’à mercredi midi pour les campus de Gatineau, Saint-Jérôme et Ripon. La direction de l’UQO réévaluera la situation mercredi matin.

Les conditions météorologiques prévues poussent aussi les conseils scolaires des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), du district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO) et des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) à fermer leurs écoles, leurs services de garde ainsi que leurs bureaux, mercredi.

À la Cité collégiale, les cours ont été suspendus sur une période de 24 heures, soit de mardi 16h jusqu’à mercredi 16h, à l’exception des cours en ligne qui ont toujours lieu.

Les commissions scolaires Au Coeur-des-Vallées, des Draveurs, des Portages-de-l’Outaouais, Western Quebec et des Hauts-Bois-de-l’Outaouais ont annoncé la fermeture de tous leurs établissements pour les élèves et le personnel mercredi. 

Le Cégep de l’Outaouais ferme lui aussi ses trois campus mercredi en raison de la tempête. Les activités reprendront jeudi.

Les écoles privées Nouvelles Frontières, Saint-Alexandre et St-Joseph à Gatineau, de même que le Lycée Claudel à Ottawa ne font pas exception, et elles seront fermées mercredi.

Le Collège Algonquin a annulé les cours à ses campus d’Ottawa, de Pembroke et de Perth depuis 17h mardi et ce, pour une durée de 24 heures.

+

LE SPVG SORT EN MOTONEIGE

Des policiers de Gatineau ont patrouillé sur les rues enneigées de la ville en motoneige et en véhicules tout-terrain mardi soir et durant la nuit de mercredi pour être prêts à intervenir dans les situations où les véhicules réguliers auraient de la difficulté à se rendre sur des appels d’urgence. 

« Voir des policiers en motoneige dans les rues de #Gatineau peut être impressionnant pour certains, les tout-petits surtout! Ce soir, on a eu la chance d’en saluer quelques-uns! », a écrit en pleine tempête le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) sur son compte Twitter.