Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Super Bowl: des restaurants gatinois s'adaptent

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Alors que les amateurs de football regarderont l'histoire s'écrire devant eux dans le confort de leur salon dimanche soir, plusieurs restaurateurs gatinois ont décidé d'élaborer un menu spécial pour l'événement.

«Ce que les gens aiment au Super Bowl, c'est de manger de tout, souligne le directeur de la restauration du BDT, Julien Flipot. On a donc mis sept items différents dans nos boîtes, mais en petites quantités.»

Étiquettée au prix de 60$ chacune, M. Flipot affirme en avoir vendu une cinquantaine.

«C'est certain qu'habituellement dans la journée, cet événement-là attire du monde. Les gens viennent prendre une bière et notre bar est plein, affirme M. Flipot. Mais ces boîtes-repas-là nous permettent de rester ouverts en ce moment. Oui je fais moins de revenus qu'en temps normal, mais j'ai aussi moins de dépenses. Les frais fixes demeurent, mais je n'ai plus de frais variables. Les boîtes-repas comme ça, je crois que c'est le meilleur des mondes par rapport à une salle fermée.»

La succursale des Brasseurs du Temps, située sur la rue Montcalm

D'autres restaurateurs ont également opté pour l'avenue des boîtes-repas. Le Chelsea Pub, le BBQ Shop et le Bistro Olivia en font notamment partie.

«Chaque week-end, on fait des boîtes spéciales à l'inspiration d'un pays et notre chef se laisse aller un petit peu. En fin de semaine, on a plutôt décidé de faire une boîte BBQ, à la thématique du Super Bowl», mentionne Isaac Lauzon, directeur adjoint du Chelsea Pub et ancien joueur de football pour le Vert et Or de Sherbrooke et les Alouettes de Montréal.

«Avec une boîte, les gens en ont pour leur argent. Il y a de la viande en masse», ajoute-t-il en riant, tout en notant qu'une boîte végétarienne est également disponible.

Spécialisé en salades et en tacos, le Bistro Olivia s'est également réinventé le temps d'un week-end pour le Super Bowl.

«On a adapté un menu spécialement pour l'événement, indique Claudia Mathieu, la responsable des succursales. Dans notre boîte, on a mis des nachos pour quatre personnes, une trempette épinards et légumes avec des crudités et des ailes de choux-fleurs frits style Buffalo pour remplacer les ailes de poulet. On a aussi créé une salade spéciale un peu plus cochonne avec du fromage et du porc.»

«On n'a pas la même clientèle qu'un resto-bar donc la pandémie, d'une certaine façon, nous permet d'aller chercher une autre clientèle cette année étant donné que les gens vont écouter le match à la maison», poursuit-elle.

Au BBQ Shop, le menu n'a pas changé, mais l'équipe a décidé de regrouper au sein de trois types de boîtes différentes, ses viandes fumées sous vides ainsi que d'autres items prisés par sa clientèle comme le macaroni au fromage.

«On offre aussi à nos clients les instructions pour faire cuire les aliments, que ce soit au grill ou au four. On a pas mal fait le tour de notre menu pour offrir ce que les gens aiment et ce qui se réchauffe bien», affirme le propriétaire Karim Filiou.

Le BBQ Shop, situé sur le boulevard Saint-Joseph

Alors qu'il se préparait à vendre entre 25 et 30 boîtes, M. Filiou a finalement été surpris par la forte demande et a dû cesser les ventes lorsqu'il a atteint sa 60e boîte-repas vendue.

«C'est notre premier retour depuis décembre puisqu'on a eu un feu au sous-sol du restaurant et on a été forcé de se relocaliser dans une autre cuisine temporairement. On sent que les gens s'ennuyaient de nous», dit-il.

«Oui le Super Bowl est habituellement une bonne journée pour les restaurants, mais de voir que les gens nous encouragent même s'ils vont regarder l'événement dans leur maison et qu'ils doivent faire un peu de préparation, ça vient mettre un baume sur la situation actuelle.»