Benoît Pelletier
Benoît Pelletier

Succession de Charest: Benoit Pelletier ne sera pas candidat

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
L'ex-ministre libéral des Affaires intergouvernementales, Benoit Pelletier, ne sera finalement pas candidat à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ).
L'ancien député de Chapleau a confirmé, en exclusivité au Droit, en début d'après-midi, qu'il se désistait. M. Pelletier, professeur de droit à l'Université d'Ottawa et spécialiste en droit constitutionnel, était en réflexion depuis l'annonce du départ de Jean Charest, le 5 septembre dernier.
«J'ai terminé ma réflexion et j'ai pris la décision que je ne serai pas candidat», a indiqué le principal intéressé.
M. Pelletier devient le troisième candidat pressenti, après Sam Hamad et Lise Thériault, à renoncer à se présenter.  L'ex-ministre de la Santé, Philippe Couillard, l'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, et l'ex-ministre des Transports, Pierre Moreau, seraient sur les blocs de départ, mais leur confirmation se fait attendre.
Celui qui a été député de Chapleau de 1998 à 2008 avait quitté la vie politique pour des raisons familiales, affirmant que sa famille avait déjà fait de «très lourds sacrifices» pendant les 10 années qu'a duré sa carrière politique.