La hausse globale des titres de transport à la Société de transport de l’Outaouais (STO) l’année prochaine est limitée à 1 %.
La hausse globale des titres de transport à la Société de transport de l’Outaouais (STO) l’année prochaine est limitée à 1 %.

STO : hausse globale des tarifs de 1 % en 2021

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
La hausse globale des titres de transport à la Société de transport de l’Outaouais (STO) l’année prochaine est limitée à 1 %. La clientèle à faible revenu sera toutefois épargnée alors que la tarification ÉCHO reste inchangée.

La hausse globale de 1 % des tarifs de la STO est à la fois «responsable et raisonnable, et tend à limiter l’impact sur le portefeuille de ses clients et sur celui de l’ensemble des contribuables gatinois», a expliqué la présidente de la STO, Myriam Nadeau, jeudi, lors de l’adoption du budget 2021 du transporteur public par son conseil d’administration. 

Un gel des tarifs dans un contexte d’achalandage réduit aurait eu pour effet d’augmenter le fardeau de la Ville de Gatineau, a précisé Mme Nadeau.

La STO a aussi annoncé l’ajout d’un nouveau titre qui permettra à la clientèle d’avoir des passages illimités pendant sept jours pour 35 $.

Précisions que l’abonnement mensuel pour un adulte passe de 99 $ cette année à 100 $ en 2021.

La grille des tarifs à la STO en 2021

Budget équilibré

La STO a réussi à équilibrer son budget pour 2021, qui s’établit à 157 millions $, grâce à l’appui financier de Québec et de son Programme d’aide d’urgence au transport collectif des personnes, ainsi qu’à l’augmentation de la contribution municipale de trois millions $. 

Ces mesures font dire à Mme Nadeau qu’un scénario de retour à un service comparable à 2019 est maintenant possible pour l’année prochaine.

«Les équipes y travailleront au cours des prochains mois, ce qui nous amène à la réintégration prochaine des employés mis à pied temporairement en juin dernier», a-t-elle souligné.

Le directeur des finances à la STO, Michel Vincent, s’attend à ce que la pandémie de COVID-19 continue d’avoir des effets sur l’achalandage l’année prochaine. 

Selon les projections de la STO, les déplacements à bord des autobus en 2021 devraient être la moitié ce qu’ils étaient l’année dernière alors que l’achalandage mensuel moyen était de 1,5 million de déplacements.

«Ça représente un manque à gagner de 20 millions $», a-t-il indiqué. Les revenus de passagers en 2021 devraient s’élever à 23,2 millions $ comparativement à 43,2 millions $ en 2020.

Ce manque à gagner sera compensé par l’augmentation de subventions gouvernementales de 15 millions $, par une réduction de dépenses au budget de 2021 de 2 millions $ et par l’augmentation de la contribution municipale. 

La contribution de la Ville de Gatineau à la STO en 2021 s’élève à 71,6 millions $, soit 46 % du budget du transporteur.