Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jusqu’ici cette saison, 15 018 contraventions pour le stationnement sur rue ont été distribuées à Ottawa, alors qu’à Gatineau on compte 4205 constats d’infraction.
Jusqu’ici cette saison, 15 018 contraventions pour le stationnement sur rue ont été distribuées à Ottawa, alors qu’à Gatineau on compte 4205 constats d’infraction.

Stationnement: les Gatinois plus disciplinés la nuit

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Pendant que la neige se fait beaucoup plus rare cet hiver et que plusieurs véhicules restent garés près de la maison en raison du télétravail, le nombre de constats d’infraction distribués pour le stationnement sur rue est en hausse marquée à Ottawa, tandis que si la tendance se maintient, il est en chute notable à Gatineau.

Un total de 15 018 contraventions ont été distribuées par les agents des Services des règlements municipaux d’Ottawa lors des quatre interdictions de stationnement ayant été décrétées jusqu’ici cette saison. Il s’agit d’une augmentation de 18 % par rapport au cumulatif de l’ensemble de l’hiver 2019-2020, alors que 12 685 constats avaient été donnés. L’écart risque donc bien de continuer à s’accentuer.

La saison dernière, un peu plus de 15 000 contraventions avaient été distribuées au cours de la saison.

Le montant du constat variant entre 80 $ (si paiement anticipé dans les 15 jours) et 100 $, la Ville d’Ottawa pourrait donc ajouter dans ses coffres entre 1,2 et 1,5 million $.

À Ottawa, lorsque les autorités municipales le décrètent, il est interdit de stationner un véhicule sur la voie publique entre 1 h et 7 h du 15 novembre au 1er avril lorsqu’une accumulation de neige de 7 cm ou plus est prévue par Environnement Canada. Le tout comprend les prévisions de 5 à 10 cm.

Lors de la nuit du réveillon du jour de l’An en 2020, alors qu’une tempête s’abattait sur la région, les agents avaient remis pas moins de 4000 constats d’infraction en l’espace de six heures.

À Gatineau

Sur la rive québécoise, les agents de la Ville de Gatineau avaient distribué en date du 1er février un total de 4205 constats d’infraction. À titre de comparaison, 9593 contraventions avaient été données au cours de tout l’hiver 2019-2020.

L’amende étant de 54 $, la Ville pourrait engranger une somme d’un peu plus de 225 000 $.

À Gatineau, depuis le 22 décembre, et ce jusqu’au 1er avril, il est interdit de stationner sur rue la nuit à moins d’être détenteur d’un permis général de stationnement de nuit en hiver. Celui-ci est en vente au coût de 91 $. Un avis d’interdiction de stationnement sur rue pour tous, y compris les détenteurs de ce permis, est cependant émis quand Environnement Canada anticipe une accumulation de neige d’au moins cinq centimètres. Le stationnement n’est pas permis entre minuit et 6 h du lundi au vendredi ainsi qu’entre 3 h et 6 h les samedis et dimanches.

À ce jour, 2900 permis ont été vendus par la Ville, un nombre stable par rapport à l’an dernier.

L’hiver est passablement moins enneigé cette année alors qu’en date de jeudi, 93 centimètres de neige étaient tombés depuis novembre sur la capitale fédérale, tandis qu’à pareille date l’an dernier, 120 cm s’étaient accumulés au sol. L’année précédente, 220 cm étaient tombés sur Ottawa durant la même période.