Stabilisation de la situation dans la région

Dame Nature semble vouloir donner un répit aux sinistrés des inondations, au moins pour les deux prochains jours, alors qu'aucune précipitation n'est prévue par Environnement Canada.
La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a d'ailleurs annoncé samedi après-midi qu'elle anticipait que les niveaux et débits sur le tronçon principal de la rivière entre Pembroke et la région de Montréal allaient demeurer plutôt stables et diminuer lentement dans les prochains jours avec l'arrêt des précipitations.
Du côté de la Ville de Gatineau et de la municipalité de Pontiac, les autorités ont indiqué samedi que la situation s'améliore, bien que l'on prévienne que les niveaux d'eau pourraient rester élevés au cours des prochains jours.
«Les niveaux d'eau diminuent de façon graduelle», a signalé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, lors de la mise à jour de la Ville sur les inondations. Nous sommes en train de mettre en oeuvre les mesures pour répondre aux conséquences qui découlent de la crue printanière. Un nettoyage et des inspections doivent avoir lieu».
Le boulevard Hurtubise a été rouvert à la circulation locale. Il reste encore des débordements du côté de la rue Saint-Louis et sur la rue Jacques-Cartier, où certaines portions demeurent fermées à la circulation. Globalement, 36 maisons ont été inondées à Gatineau.
La Ville de Gatineau a aussi annoncé que le centre de services aux sinistrés au Centre communautaire Jean-René Monette fermera ses portes samedi soir, à 22 h. Aucun citoyen n'y était, samedi.
Les sinistrés sont invités à une séance d'information lundi soir, organisée par la Sécurité publique au Centre sportif de Gatineau, pour examiner tous les remboursements possibles en fonction des programmes provinciaux.
Pontiac
Les autorités de la municipalité de Pontiac ont constaté samedi après-midi «une baisse quand même notable du niveau d'eau» à la suite de la visite des lieux où la rivière des Outaouais est sortie de son lit, a indiqué Benedict Kuhn, directeur général de la municipalité.
«Des résidents entament tranquillement le nettoyage. Il y a plusieurs chemins qui vont demeurer fermés et inaccessibles pour les véhicules d'urgence. Nous allons continuer à surveiller la situation», a expliqué M. Kuhn.
«Le pire semble être passé. On touche du bois», a-t-il ajouté.
L'avis d'évacuation est encore valide, mais la municipalité a respecté la décision de ceux qui ont décidé de rester chez eux. Heureusement, l'eau n'a pas atteint un niveau critique exigeant la fermeture de l'électricité.