Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Santé publique Ottawa souligne des enjeux en matière de gouvernance dans le réseau des soins de longue duré.
Santé publique Ottawa souligne des enjeux en matière de gouvernance dans le réseau des soins de longue duré.

Soins de longue durée: Santé publique Ottawa recommande de meilleurs salaires

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Santé publique Ottawa (SPO) a rendu publiques lundi ses recommandations pour la Commission d’enquête sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée (FSLD), qui comprennent notamment de revoir la rémunération des travailleurs de la santé dans ces établissements.

Dans un rapport qui sera étudié par le Conseil de santé d’Ottawa lundi prochain, SPO indique que son rôle de surveillance, de sensibilisation, de prévention et de formation dans les FSLD lui permet de formuler certaines recommandations à la commission d’enquête.

SPO souligne d’abord des enjeux en matière de gouvernance dans le réseau des soins de longue durée qui ont «créé des difficultés à mobiliser les efforts d’intervention d’urgence pour soutenir les FSLD pendant les épidémies».

«Tout au long de la pandémie, les établissements de soins de longue durée ont connu des pénuries de personnel sans précédent, écrit SPO dans son rapport. La réorientation constante de ces résidents vers leur chambre pendant une éclosion amplifie les problèmes de capacité en personnel au sein des FSLD.»

«Certains travailleurs des FSLD ont été confrontés à des situations difficiles où ils ont dû choisir entre continuer à travailler avec des symptômes légers ou perdre le revenu nécessaire pour répondre aux besoins de base», ajoute Santé publique Ottawa.

SPO recommande de revoir à la hausse «les salaires, les avantages sociaux et les conditions d’emploi des travailleurs de la santé dans les FSLD pour résoudre les problèmes de recrutement et de maintien en poste des employés de première ligne des FSLD».

La médecin-chef en santé publique, Vera Etches

Dans le rapport signé par la médecin-chef en santé publique, Vera Etches, et par la directrice de la protection de la santé, Sherry Beadle, SPO propose également que chaque établissement soit forcé d’embaucher un spécialiste de la prévention et du contrôle des infections.

On recommande également que l’on « procède à un examen de la structure de gouvernance et des mesures de reddition de compte afin de clarifier les rôles, les responsabilités et les obligations redditionnelles» de tous les groupes impliqués dans les soins de longue durée.