Société

Train léger: l’étude complémentaire commandée par la STO

La Société de transport de l’Outaouais (STO) a mandaté vendredi la firme WSP Canada pour étudier en détail la technologie sur rail pour desservir la clientèle de l’ouest de la Ville de Gatineau.

La firme de génie-conseil était la seule à avoir déposé une soumission auprès de la STO. Elle obtient plus de 1,9 million $ grâce au Fonds pour l’infrastructure de transport en commun pour réaliser l’analyse. Le rapport devra être livré au transporteur public en mars 2020.

Société

Google poursuivi en justice pour le suivi abusif de données de géolocalisation

SAN FRANCISCO — Une action en justice déposée devant un tribunal fédéral accuse Google de non-respect de la vie privée des gens en traquant les allées et venues des utilisateurs de smartphones malgré la désactivation du paramètre «historique de localisation».

L’action déposée vendredi par un Californien cherche à obtenir des dommages-intérêts non spécifiés ainsi qu’un statut de recours collectif pour représenter tous les utilisateurs américains d’iPhone ou d’Android qui ont désactivé l’historique de localisation afin que leurs mouvements ne soient pas enregistrés par Google.

«Google a expressément indiqué aux utilisateurs de son système d’exploitation et des applications que l’activation de certains paramètres empêcherait le suivi de géolocalisation des utilisateurs», peut-on lire dans le document. «Cette allégation était fausse.»

Se basant sur un article de presse confirmé par des chercheurs universitaires, la requête accuse Google de violer la loi sur la protection de la vie privée. Google n’a pas voulu faire de commentaires.

Depuis la publication de l’article la semaine dernière, Google, propriété d’Alphabet, a modifié sa page d’assistance. On y lit désormais que le fait de désactiver l’historique de localisation «n’affecte pas les autres services de localisation sur votre appareil».

Les données de localisation peuvent également être récoltés lors de l’utilisation d’autres services tels que les cartes ou la recherche, selon la page d’assistance.

La page indiquait auparavant que la désactivation de l’historique des lieux signifiait que les lieux visités n’étaient pas stockés par Google.

Le Electronic Privacy Information Center (Epic), un groupe d’intérêt public à but non lucratif, a déclaré qu’il a envoyé une lettre à la Federal Trade Commission des États-Unis pour savoir si Google a violé une ordonnance sur consentement de 2011.

«Les modifications ultérieures apportées par Google à sa politique, après avoir déjà obtenu les données de localisation des internautes, ne sont pas conformes à la réglementation de 2011», a déclaré Epic dans sa lettre.

Société

Premier festival féministe à Ottawa

Rendre le féminisme accessible à tous, c’est le pari que tentent de relever les organisatrices de la première édition du festival féministe d’Ottawa.

« On veut amener différentes perspectives. Le contexte nous semblait urgent, avec le mouvement #moiaussi (#metoo), mais aussi dans un contexte où on observe une montée de la droite assez forte », confie Anahi Morales Hudon, professeure à l’Université St-Paul.

Société

Beaucoup de municipalités ne signalent pas les débordements d'eaux usées

Plus de 100 systèmes de traitement des eaux usées municipaux n’ont pas signalé la quantité d’eaux usées brutes ayant débordé de leurs conduites en 2017, mais Environnement Canada fait enquête sur seulement deux de ces municipalités pour violation de la réglementation fédérale.

Les fonctionnaires d’Environnement et Changement climatique Canada n’ont pas voulu commenter sur la nature de ces enquêtes puisqu’elles sont en cours, refusant même de dire quelles municipalités sont impliquées ou même quelles étaient précisément les violations.