Des services résidentiels et de jour sont offerts aux jeunes franco-ontariens de 12 à 24 ans dont la consommation de substances ou la cyberdépendance interfère avec les autres sphères de leur vie.
Des services résidentiels et de jour sont offerts aux jeunes franco-ontariens de 12 à 24 ans dont la consommation de substances ou la cyberdépendance interfère avec les autres sphères de leur vie.

Une résidence pour jeunes franco-ontariens en difficulté à Ottawa

Le Centre d’appui et de prévention (CAP) d’Ottawa a procédé plus tôt cette semaine à l’ouverture officielle de sa résidence pour jeunes francophones aux prises avec des problèmes de dépendances.

La résidence est située dans le secteur Gloucester. Des services résidentiels et de jour sont offerts aux jeunes franco-ontariens de 12 à 24 ans dont la consommation de substances ou la cyberdépendance interfère avec les autres sphères de leur vie.

«Le séjour en résidence peut aller jusqu’à trois mois et permet d’offrir un soutien continu dans un environnement inclusif, sécuritaire, encadré et respectueux, précise le CAP dans un communiqué. Les problèmes de santé mentale et de dépendances sont interconnectés, c’est pourquoi il est important de faciliter l’accès aux services et d’offrir un appui immédiat aux jeunes.»

Le CAP est un organisme sans but lucratif francophone qui offre des services en santé mentale, en dépendances et autres services thérapeutiques aux personnes et familles francophones de l’Ontario. Il est né de l’intégration des services entre la Maison Fraternité et le Centre Psychosocial.