Des chercheurs affirment avoir brossé le portrait le plus fidèle à ce jour du gaspillage alimentaire des Canadiens.

Une étude quantifie le gaspillage alimentaire des ménages

Au terme de plusieurs semaines de fouilles dans les rebuts de dizaines de ménages, des chercheurs affirment avoir brossé le portrait le plus fidèle à ce jour du gaspillage alimentaire des Canadiens.

Michael Von Massow, de l’Université de Guelph, a reconnu que la tâche a parfois été salissante.

Il ajoute toutefois que c’était la seule façon de savoir quelle portion des aliments qui auraient pu être mangés s’est retrouvée à la poubelle.

Son équipe a calculé que les familles ont gaspillé suffisamment de fruits, de légumes, de pain et de viande pour ajouter un invité chaque soir, cinq jours par semaine.

Cela correspond à environ deux kilos et demi de nourriture par semaine, d’une valeur de 18 $.

M. Von Massow a dit que la production et l’élimination de ces aliments gaspillés ont produit environ 23 kilos de gaz à effet de serre (GES) chaque semaine.

Il a étudié 94 familles de Guelph, en Ontario, pendant des périodes de trois ou quatre semaines en 2017 et 2018.

Note aux lecteurs: Version corrigée. Le poids de la nourriture gaspillée par les ménages chaque semaine était de deux kilos et demi, et non de six kilos, tel qu’écrit par erreur dans une version précédente.