Le Collectif pour un Québec sans pauvreté regroupe 36 organisations ainsi que des collectifs régionaux dans la plupart des régions du Québec.

Un collectif veut plus d’argent pour l’aide sociale par Québec 

QUÉBEC — Le Collectif pour un Québec sans pauvreté demande au gouvernement du Québec de prévoir dans son budget de mardi prochain un redressement des prestations versées aux bénéficiaires du Programme d’aide sociale.

Le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc, appuie sa demande sur la révision de la Mesure du panier de consommation (MPC) dévoilée par Statistique Canada et Emploi et Développement social Canada. Cette mesure indique le revenu nécessaire pour qu’une personne seule ou une famille puisse couvrir ses besoins fondamentaux et atteindre un niveau de vie de base modeste.

Depuis l’adoption de la Loi sur la réduction de la pauvreté l’an dernier, la Mesure du panier de consommation aide à établir le seuil officiel de pauvreté au Canada.

Or, le Collectif pour un Québec sans pauvreté soutient que cette révision fera augmenter les seuils préliminaires de la MPC partout au pays lorsqu’ils entreront en vigueur à la fin du mois de juin. Il y aura donc, selon le Collectif, une hausse du nombre de pauvres.

Serge Petitclerc rappelle que le Plan d’action en matière de lutte contre la pauvreté du gouvernement du Québec prévoit que le revenu disponible des personnes seules à l’aide sociale atteigne 55 % de la MPC en 2021. Selon ses calculs, lorsque le nouveau seuil de la MPC entrera en vigueur, ce pourcentage diminuera à 49 %.

Le Collectif réclame donc un redressement des prestations plus important que celui qui était prévu.

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté regroupe 36 organisations ainsi que des collectifs régionaux dans la plupart des régions du Québec.