Mettre en lumière la réalité des proches aidants

Généralement loin des regards, des milliers de personnes partout au Québec remplissent la tâche difficile de prendre soin d’un proche malade et incapable de subvenir à tous ses besoins.

La Semaine nationale des proches aidants (SNPA) est une opportunité évidente de souligner ce qu’accomplissent au quotidien ces héros obscurs. Selon L’Appui Outaouais qui coordonne les services offerts aux proches aidants dans la région, plus de 1,7 million de personnes au Québec — dont plus de 25 000 en Outaouais — assument cette responsabilité.

Le président de L’Appui Outaouais, Jean-Yves Lord, soutient que la campagne de l’organisme pour la SNPA 2018 est axée sur la promotion de l’offre de services aux proches aidants.

«Cette année, on se concentre beaucoup sur le fait qu’il y a des services disponibles, il suffit de le demander, de ne pas avoir peur de demander de l’aide», explique M. Lord.

Parmi cette brochette de services, on retrouve des formations, des séances d’information et du soutien psychosocial. Ce dernier est particulièrement important puisque les proches aidants sont régulièrement confrontés à l’isolement, soutient Jean-Yves Lord.

«Ils sont tellement pris dans leur rôle, à un moment donné, ils souffrent d’isolement. À un point tel où plusieurs aidants finissent par partir avant leurs aidés.»

Ces services sont tous essentiels, mais M. Lord affirme que le celui qui nécessite le plus de ressources financières année après année, c’est le répit. Les proches aidants obtiennent grâce à L’Appui Outaouais de l’aide pour veiller au bien-être des personnes vulnérables, leur donnant quelques heures de pause chaque semaine.

L’Appui Outaouais tiendra une série d’activités au courant de la semaine pour souligner la SNPA. La semaine se conclura par la Rencontre des aînés et des proches aidants à la Maison du Citoyen de Gatineau où on retrouvera des kiosques et des séances d’information et une pièce de théâtre sur le thème des proches aidants.