Lisa MacLeod, ministre ontarienne des Services sociaux et communautaires, et responsable de l’immigration, a exhorté le premier ministre Justin Trudeau à engager des ressources fédérales pour remédier à la surpopulation dans le réseau de refuges de Toronto.

L’Ontario fera face à une «crise des réfugiés», soutient Lisa MacLeod

TORONTO - Le gouvernement de l’Ontario soutient que la province fera face à une crise, le mois prochain, si Ottawa n’apporte pas son aide pour reloger les réfugiés et demandeurs d’asile actuellement hébergés dans des résidences universitaires.

Lisa MacLeod, ministre ontarienne des Services sociaux et communautaires, et responsable de l’immigration, a exhorté le premier ministre Justin Trudeau à engager des ressources fédérales pour remédier à la surpopulation dans le réseau de refuges de Toronto.

Environ 800 demandeurs d’asile logent actuellement dans des résidences universitaires de Toronto; ces chambres devront être libérées le 9 août, avant que les étudiants ne réintègrent les campus.

Jeudi, le cabinet du premier ministre Doug Ford déclarait que M. Trudeau avait mis à rude épreuve les services locaux et provinciaux en «encourageant les étrangers» à entrer au Canada «illégalement».

M. Ford a publié ce communiqué juste avant sa toute première rencontre avec le premier ministre Trudeau, jeudi à Toronto. Il affirmait que le gouvernement fédéral, seul «responsable de ce gâchis», devait payer la totalité de la note pour la réinstallation des nouveaux arrivants.

Après la rencontre, M. Trudeau a soutenu que Doug Ford ne saisissait pas toute l’ampleur des obligations internationales du Canada en ce qui concerne les demandeurs d’asile.

Le maire de Toronto, John Tory, a déclaré de son côté que d’autres municipalités ontariennes avaient offert leur aide pour gérer l’afflux de demandeurs d’asile - la plupart en provenance des États-Unis, par le chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec.