La Conférence des préfets de l’Outaouais prévoit remettre 50000$ à Centraide et Moisson Outaouais.
La Conférence des préfets de l’Outaouais prévoit remettre 50000$ à Centraide et Moisson Outaouais.

Les demandes d’aide alimentaire explosent en Outaouais

Les demandes d’aide alimentaire ont doublé dans l’Outaouais rural, alors que les besoins ont augmenté de 40% à 70% en zone urbaine.

Moisson Outaouais et Centraide Outaouais, qui coordonnent la distribution des ressources financières et des denrées, ne suffisent plus à la demande. Pour les aider, les préfets de la région prévoient leur remettre chacun 50 000$, pour un total de 100 000$, par l’entremise du Fonds régions et ruralités (FRR).

Avant d’ouvrir ce portefeuille, la Conférence des préfets de l’Outaouais doit demander la permission au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec (MAMH).

La préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantale Lamarche, voit mal comment Québec pourrait refuser une telle demande, alors que la pandémie de COVID-19 freine l’économie, provoque des pertes d’emplois, et fait fondre les revenus des ménages. «Un des critères pour se servir de notre FRR, dit-elle, c’est le développement social. On est rendus là.»

La Conférence des préfets de l’Outaouais réunit les préfets des quatre MRC de la région ainsi que le maire de Gatineau. «C’est une demande exceptionnelle», précise Mme Lamarche.

Les 100 000$ permettront de remplir davantage de paniers d’épiceries pour les familles dans le besoin, sur l’ensemble du territoire de l’Outaouais.

«Seulement que pour la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, précise sa préfète, on parle de 300 familles qui ont fait leur demande. Pas 300 personnes, 300 familles! C’est beaucoup de monde.»

La Conférence des préfets de l’Outaouais se dit «très consciente» que l’aide gouvernementale annoncée jusqu’à présent dans le cadre de la crise ne suffit pas à pallier l’ensemble des besoins pour la région.

«On sait que les besoins en soutien aux ressources d’aide alimentaire, aux ressources d’hébergement, en santé mentale et en soutien aux aînés sont évalués à plus de 480 000 $ pour le territoire de la Ville de Gatineau seulement», a poursuivi le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

La préfète de la MRC de Pontiac, Jane Toller, rajoute que Moisson Outaouais pourrait perdre jusqu’à 150 000$ pour les mois de mars, avril et mai en raison des annulations de collectes de denrées alimentaires et de dons en argent.

Mobilisation municipale

La Ville de Gatineau a annoncé, mardi, qu’elle faisait un don de 75 000 $ au Fonds d’urgence de Centraide Outaouais. 

Les élus ont aussi été invités, par le président du conseil municipal, Daniel Champagne, à puiser dans leur budget discrétionnaire afin d’augmenter la somme. Cela a permis d’amasser 20 000 $ de plus. 

Ce sont donc 95 000 $ qui seront versés par la Ville et les élus au Fonds d’urgence de Centraide Outaouais. 

Avec Mathieu Bélanger, Le Droit