La Coupe Stanley a déjà été oubliée sur le bord de la route par le Canadien de Montréal.

Les anecdotes de l’histoire du Canada mal connues du public

Vrai ou faux: L’histoire du Canada est remplie d’anecdotes colorées et de faits amusants que la majorité des résidants ne connaissent tout simplement pas.

C’est vrai, bien sûr, du moins selon un sondage publié mercredi par Historica Canada.

L’organisation derrière les «Minutes du patrimoine» a compilé une liste de 30 énoncés et demandé aux participants de dire si les affirmations étaient vraies ou fausses.

Soixante-deux pour cent de ceux qui ont répondu ont sondage ont échoué, ce qui permet de conclure que les Canadiens n’étaient pas au courant de certaines anecdotes croustillantes.

L'ancien premier ministre John Turner (photo) a sauvé de la noyade un autre ancien premier ministre, John Diefenbaker.

La plupart des participants, par exemple, ne savaient pas que le futur premier ministre John Turner a sauvé l’ancien premier ministre John Diefenbaker de la noyade à la Barbade alors qu’ils étaient en vacances en 1965.

Ou que le Canadien de Montréal a perdu la coupe Stanley sur le bord de la route en changeant un pneu, pour la retrouver plus tard.

La majorité des participants étaient également incapables d’identifier les pires légendes urbaines canadiennes, croyant ainsi faussement que les courses de Zamboni étaient un sport de démonstration aux Jeux olympiques de Calgary de 1988.

Le chef de la direction de Historica Canada, Anthony Wilson-Smith, a expliqué que ce sondage amusant ne devrait pas être vu comme un indicateur de la connaissance que les Canadiens ont de leur propre histoire. Il convient toutefois de rappeler que des faits amusants peuvent jeter les bases d’une exploration historique plus approfondie.

«Une grande partie de cette situation découle du fait que des gens croient que l’histoire du Canada n’est pas aussi intéressante que celle de n’importe quel autre pays, a déclaré M. Wilson-Smith lors d’une entrevue téléphonique. C’est vrai en ce sens que nous n’avons pas connu de révolution et que nos guerres n’ont pas eu lieu sur notre sol, mais cela ne tient pas compte du fait qu’il y a une liste sans fin de gens intéressants et d’événements qui sont trop mal connus de la population.»

Le dernier sondage d’Historica, mené par Ipsos, a révélé que l’ignorance des anecdotes canadiennes excentriques transcendait les tranches d’âge et les emplacements géographiques.

La note moyenne pour les 1000 participants au questionnaire était de seulement 13 sur 30, ou une note de 43 %.

Le populaire acteur américain, Kiefer Sutherland, est le petit fils de Tommy Douglas.

Même si les participants de la Saskatchewan et du Manitoba s’en tiraient le mieux, 53 pour cent d’entre eux n’obtenaient toujours pas la note de passage.

L’âge fait peu de différence: le taux d’échec des participants âgés de 18 à 34 ans a été de 59 pour cent, comparativement à 66 pour cent pour les 35 à 64 ans et à 60 pour cent pour les plus de 65 ans.

Le sondage en ligne a été réalisé entre le 13 et le 15 juin. L’Association de la Recherche et de l’Intelligence Marketing estime qu’on ne peut attribuer aucune marge d’erreur à un sondage en ligne, puisque l’échantillonnage n’est pas aléatoire et donc pas nécessairement représentatif de la population.

M. Wilson-Smith a concédé que certaines questions étaient assez obscures, même si les répondants ont été mystifiés par les questions tirées de l’actualité culturelle récente.

Malgré le regain de popularité des franchises de superhéros en général et de la marque «X-Men» en particulier, seulement 48 pour cent des participants savaient que le personnage principal Wolverine avait des antécédents canadiens basés sur sa naissance en Alberta.

Seulement 36 pour cent des participants à l’enquête savaient que l’acteur Kiefer Sutherland est le petit-fils de Tommy Douglas, considéré comme le père des soins de santé universels.

Les participants ont le moins bien fait lors des questions qui portaient sur l’histoire ou le sport, selon Historica. Par exemple, seulement 33 % d’entre eux savaient que l’ampoule électrique a été inventée par deux Canadiens qui ont vendu le brevet à Thomas Edison.

Seulement 24 pour cent des personnes interrogées ont reconnu comme véridique l’histoire typiquement canadienne du légendaire hockeyeur Paul Henderson. Le héros de la Série du siècle de 1972 est né dans un traîneau sur le lac Huron.

Les participants ont toutefois été plus rapides à repérer les vrais énoncés parmi les questions générales, sachant que le Canada produit environ 80 % du sirop d’érable du monde et que le canal Rideau d’Ottawa devient la plus grande patinoire du monde lorsque les températures hivernales s’installent.

Si le monde n’a pas salué le Canada pour avoir inventé le suspensoir et la Wonderbra, il n’est pas le seul - 53 % des participants n’en savaient rien non plus.

Le mutant Wolverine dans les X-men a des origines canadiennes.

Les sondages passés de Historica suggèrent que les lacunes dans les connaissances de l’histoire du Canada ne se limitent pas au genre de questions que l’on pourrait trouver dans un jeu de «Quelques arpents de piège», qui est lui-même une invention canadienne.

Au moins 44 pour cent des personnes interrogées lors d’un sondage précédent ne pouvaient pas nommer 2017 comme date du 150e anniversaire du Canada, alors que seulement deux personnes interrogées sur cinq savaient que Sir John A. MacDonald était le premier premier ministre du Canada.

M. Wilson-Smith a dit espérer que les petites anecdotes sur les questions nationales susciteront l’intérêt des gens pour leur propre patrimoine et les inciteront à plonger plus profondément dans l’histoire du Canada dans son ensemble.

«Où est-il écrit que l’histoire ne peut pas être amusante? L’histoire le devient quand vous apprenez des faits vraiment intéressants sur les gens et les événements, a-t-il dit. En eux-mêmes, ils ne vous apprendront pas tout ce que vous devez savoir, mais ces choses ouvrent la porte à dire, ‘Je veux apprendre plus’.»