Les couleurs vives sont bien « vivantes » au jour des Morts qui est célébré à la Maison du citoyen de Gatineau.

Le jour des Morts souligné à Gatineau

Une tradition mexicaine haute en couleur anime la Maison du citoyen de Gatineau.

Un vaste autel soulignant le jour des Morts a été aménagé dans l’agora de l’immeuble. 

Mardi, l’ambassadeur du Mexique au Canada, Dionisio Pérez Jacome, ainsi que plusieurs dizaines de Mexicains et de Canadiens d’origine mexicaine se sont réunis pour le vernissage de l’œuvre de l’artiste Rafael Alfaro, une production aux couleurs éclatantes qui a été rendue possible grâce à la collaboration de la Ville de Gatineau et de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM), et avec la contribution d’étudiants d’une école d’arts et de design de Mexico.

Le jour des Morts est une tradition mexicaine pendant laquelle est fêté le retour transitoire des êtres chers décédés par le biais d’offrandes colorées préparées en leur mémoire, avec amour et respect. Pour l’occasion, les responsables de l’œuvre ont choisi d’honorer les artistes canadiens Jean Dallaire et Leonard Cohen, ainsi que de la peintre mexicaine Frida Kahlo.

« Le jour des Morts au Mexique est très important parce que c’est ce qui marque la journée où les morts reviennent visiter les vivants. Toutes les familles s’organisent de façon à être prêtes pour les recevoir durant cette journée. Elles partagent avec eux leurs plats favoris, leurs boissons favorites et les choses qu’ils aimaient le plus dans la vie pour leur signifier qu’elles se souviennent d’eux, qu’ils ne sont pas oubliés. Cela permet aussi de transmettre leur mémoire aux enfants. La transmission de la mémoire de la famille est très importante », a expliqué Laurence Buenerd, de l’UNAM, institution qui a une antenne à Gatineau.

Tous les objets qui composent l’autel ont été apportés du Mexique. L’œuvre regroupe notamment des morceaux de papiers colorés, des crânes, le pain des morts, des représentations de plats, des squelettes d’humains et d’animaux et des cierges.

Le jour des Morts est célébré les 1er et 2 novembre. Pourquoi tant de couleurs ?

« C’est une célébration de la vie et de la mort dans le cycle de la vie. C’est quelque chose qui est très joyeux pour les Mexicains. Contrairement à ce que nous percevons de la mort, pour eux, le jour des Morts, c’est le jour où les morts reviennent les visiter. Donc, en quelque sorte, tout le monde est là. Il n’y a plus de disparus, tout le monde est là et tout le monde célèbre », a raconté Mme Buenerd.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s’est dit privilégié que Gatineau accueille un tel événement puisque le jour des Morts, a-t-il indiqué, fait partie du patrimoine culturel  immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

« Prendre le temps de penser, d’honorer et de célébrer nos êtres chers disparus est pour moi une superbe tradition, et je suis heureux de m’y familiariser avec vous », a indiqué le maire Pedneaud-Jobin devant le public.

L’autel pourra être admiré par les citoyens jusqu’à vendredi matin.

« Cette œuvre est impressionnante, et j’invite l’ensemble des Gatinois à en profiter », a ajouté le maire.