D'hier à aujourd'hui

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’oeil sur l’histoire de notre magnifique région. Par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel, nous illustrerons le chemin parcouru et de quelle façon certains lieux bien connus ont évolué au fil des années. Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série « D’hier à aujourd’hui ». Si vous détenez une relique qui sert de témoin de l’histoire d’un paysage ou d’un endroit important de la région, contactez-nous afin de partager cette image. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. En autant qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.

Boulevard Gréber (Fin des années 60-2017)

L’architecte français Jacques-Gréber a eu une influence gigantesque sur le développement de la région de la capitale nationale.

Le boulevard du secteur Gatineau qui porte son nom — une route qui s’étend du pont Lady-Aberdeen jusqu’à la montée Paiement — est en quelque sorte le résultat de ses travaux. Comme l’urbaniste Gérard Beaudet l’expliquait au Droit en septembre 2010, Gréber avait fortement influencé par le développement de la culture de l’automobile, mais n’a « pas été assez critique face à l’incidence que pouvait avoir cette culture ».

Entre 1945 et 1950, lorsqu’il prépare son plan d’urbanisme pour la région de la capitale nationale — à la demande du premier ministre de l’époque, William Lyon Mackenzie King — l’importance de l’automobile aux yeux de Jacques Gréber est évidente, ce qui façonnera en grande partie Ottawa et Gatineau.

Aujourd’hui, la majorité des intervenants s’entendent pour dire que l’aménagement du boulevard Gréber doit être revu et la Ville de Gatineau a lancé des travaux au printemps afin de, notamment, faire une plus grande place aux cyclistes et aux piétons.

Sur la photo, on aperçoit les travaux de construction de cette artère d’importance.