Les paramédics Émilie Bisson et Martin Pesant entourent Michel Filion et Andrée Arseneault.

Des patients saluent leurs sauveurs

La Coopérative des paramédics de l’Outaouais (CPO) a honoré plusieurs employés mercredi soir, dont certains qui ont donné une deuxième chance à leur patient en les réanimant à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire.

Michel Filion est l’une des neuf personnes qui ont eu l’occasion de monter sur la scène de la salle Jean-Desprèz avec leurs héros qui les ont ramenés à la vie.

Le Gatinois qui est atteint de leucémie tenait à être présent au Gala de reconnaissance afin de revoir pour la première fois les paramédicaux Martin Pesant et Émilie Bisson qui sont intervenus chez lui tard en soirée en juin 2015.

« Ils m’ont sauvé la vie, et je ne pourrai jamais les oublier », a résumé M. Filion, qui n’a aucune mémoire des événements.

« Je les remercie », a-t-il ajouté.

Sa conjointe, Andrée Arsenault, avait procédé aux manœuvres de réanimation en attendant l’arrivée des premiers répondants. M. Filion a repris connaissance dans l’ambulance après avoir été défibrillé.

Sauver une vie est très valorisant, a observé M. Pesant.

« Souvent, on fait ce qu’on peut et nous n’avons pas de nouvelles de nos patients puisque ce sont les hôpitaux qui les prennent à leur charge. Nous sommes heureux ce soir de voir le fruit de nos efforts », a expliqué l’ambulancier paramédical de 28 ans.

« Réanimer quelqu’un, c’est rare, mais c’est glorifiant », a continué sa partenaire de travail.

Tornade

D’autres ambulanciers paramédicaux ont été honorés pour leurs années de service, pour avoir procédé à un accouchement dans l’ambulance et pour leur intervention après la tornade du 21 septembre dernier.

« Nous avons pris le temps ce soir de dire merci, merci à ces gens qui, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, surveillent et sont au service de la population. C’est un moment très important pour la promotion du métier de paramédical et pour reconnaître leur travail », a expliqué Paul Levesque, directeur général de la CPO. Des événements comme la tornade, ça n’arrive qu’une fois dans une vie d’un paramédical. Par contre, tous les jours, ils font la différence dans la vie des gens. »

La conseillère municipale Renée Amyot, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé, a précisé que les ambulanciers ont répondu présents lors des événements difficiles ayant suivi le passage de la tornade. Vingt-deux paramédicaux ont été honorés pour leurs interventions après la tornade.

« Ils sont venus en aide à de nombreuses personnes qui avaient assisté, impuissantes, à la destruction de leur logement et de leurs biens personnels. Le choc a été terrible pour bon nombre de Gatinois et de Gatinoises. Les premiers soins et le réconfort offert par les paramédicaux leur ont permis de se sentir épaulés dans ces premiers moments particulièrement difficiles. Je tiens à vous remercier chaudement pour votre excellent travail. Vous avez fait preuve d’empathie, de sang froid et d’un très grand professionnalisme », a encensé Mme Amyot.

Le président et directeur général de la CPO, Alain Gaudreau, a tenu à signaler que les récompenses remises aux employés reviennent aussi à leur conjoint ou conjointe et à leurs enfants pour tout le support qu’ils leur apportent, dans les bons comme dans les moins bons moments.

« Les paramédicaux vivent les histoires des familles de l’Outaouais. Des histoires positives et réconfortantes, mais aussi des histoires un peu plus troublantes et parfois tragiques. Les paramédicaux exercent leurs fonctions dans des situations d’urgence et de crise, dans un contexte souvent difficile. Malgré cela, ils parviennent à faire preuve de détermination et d’empathie afin de mettre un baume sur la souffrance des gens », a élaboré M. Gaudreau.