Les centres d’injection supervisée en Ontario vont prendre un virage au cours des prochains mois.

Des nouveaux modèles de centres d'injection supervisée

Les centres d’injection supervisée en Ontario prendront une nouvelle avenue. Le gouvernement progressiste-conservateur a annoncé cette semaine qu’il planifie offrir des services de santé et sociaux à compter de janvier 2019.

Des sites de consommation et de traitement remplaceront les anciens modèles. Ces derniers pourront présenter leur dossier pour continuer à opérer en vertu du nouveau modèle mis de l’avant par la province.

Les sites continueront d’offrir des services de prévention des surdoses et de réduction des méfaits en plus d’orienter les clients vers des services de traitement et de réinsertion.

Cette nouvelle directive fait suite à l’examen mené par la ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, en juillet dernier. Cette dernière a étudié les sites de consommation supervisée et de prévention des surdoses de la province.

« Le nouveau modèle de prestation ne sera pas uniquement équipé pour contrer les surdoses, il inclura également un accent accru et nécessaire sur l’aiguillage des personnes qui consomment des stupéfiants vers les soins primaires, le traitement et la réinsertion, ainsi que d’autres services de santé et sociaux », peut-on lire dans le communiqué émis par le ministère.

De son côté, le maire d’Ottawa est soulagé de voir que le gouvernement provincial continuera de financer ces ressources.

« La bonne nouvelle, c’est que Mme Elliott a dit que la province allait continuer à payer pour ça, soutient Jim Watson. Il y a quatre centres à Ottawa et c’est la responsabilité de la province de fournir les fonds pour la santé. Ce n’est pas une responsabilité de la Ville. »