Fatima Horic tente de combattre la solitude des aînées.

Combattre la solitude des aînés

Chaque année, plusieurs aînés se retrouvent seuls pendant le temps des Fêtes. À la Résidence de l’Île du secteur Hull, Fatima Horic a pris les choses en main afin de combattre la solitude et permettre à ces gens de s’amuser en cette période festive.

Activités physiques, bricolages, chorales, ce sont toutes des choses que Fatima organise pour les personnes âgées de la résidence pour personnes âgées. Avec sa perspective différente et quelque peu « rebelle » de ce type d’établissement, Fatima souhaite implanter une façon de faire différente du modèle bureaucratique.

« Normalement dans les résidences, il y a un cercle vicieux qui s’installe. La fatigue prend le dessus des gens et ils n’ont plus la motivation pour participer aux activités, indique la récréologue et animatrice. Moi ce que j’ai fait, c’est que j’ai travaillé individuellement avec chacun. J’ai percé l’individu afin de savoir ce qu’ils veulent faire, mais aussi ce qu’ils ne veulent pas faire, et ça m’a permis de construire des gros groupes. Maintenant, les gens ont de l’interaction, ce qu’ils n’avaient pas avant. Ils ont plein d’amis pour manger avec eux à la salle à manger et ça permet aux gens de sortir de leur chambre.»

« Je veux changer le modèle bureaucratique des résidences pour personnes âgées parce qu’on est humain », ajoute-t-elle.

Si elle a décidé de s’impliquer ainsi, c’est parce qu’un événement tragique est survenu dans sa vie il y a quelques années.

« J’ai vécu le décès de mon amoureux et de ma mère la même année, explique-t-elle visiblement touchée par ce souvenir. Je voulais apporter quelque chose de plus aux gens parce que je n’ai pas eu le temps de le faire avec les pertes que j’ai eues. J’essaie de changer ça et de faire tout avant avec eux autres. C’est comme ma famille ! »

Pour Noël, près de 70 personnes âgées sont venues réveillonner avec Fatima à la résidence.

« C’était vraiment le fun. Tout le monde était costumé, on a fait de l’animation, des jeux et il y a même une chanteuse qui est venue donner un petit spectacle », dit-elle avec un large sourire.

Cependant, Fatima insiste sur l’importance du support familial.

« La famille, c’est très important dans des situations comme ça. Un support de la famille, à l’occasion, pourrait aider beaucoup plus les gens », croit-elle.

Et lorsque le temps des Fêtes sera terminé, les initiatives prises par Fatima ne seront pas abandonnées pour autant.

« Trois fois par semaine, je passe cinq heures avec les gens de la résidence pour les faire bouger, les faire chanter et leur faire faire des activités », souligne-t-elle.

Une dame plus qu’appréciée

Chez les personnes âgées, les idées de Fatima sont très bien reçues. On la remercie sans cesse et on lui rappelle à quel point c’est le fun d’avoir quelqu’un pour les occuper et les empêcher de s’ennuyer.

« Avec Fatima on ne s’ennuie pas, lance Claudette, une résidente de la résidence de l’Île. Elle nous implique beaucoup, elle a de l’énergie pour dix et c’est vraiment extraordinaire. Avant qu’elle arrive, on faisait des activités comme du tricot. Mais quand Fatima a pris la relève, on a tous commencé à bouger et elle nous apprend plein de nouvelles choses. On adore ce qu’elle nous fait faire ! »

Pour Marie-Claire, résidente depuis maintenant deux ans, la situation est un peu plus complexe. Ayant été victime d’un accident vasculaire cérébral auparavant, elle ne peut pas participer à toutes les activités demandant un effort physique. Cependant, sa condition ne l’empêche aucunement de s’amuser autant que les autres.

« Les exercices qu’ils font, je les fais dans mon lit, explique-t-elle. Depuis que Fatima est arrivée, ça nous fait du bien parce que ça nous permet de sortir de notre chambre. »

Fatima se dit d’ailleurs très reconnaissante envers ses « petits lutins ».

« Il y a énormément d’amour qui revient de la part de ces gens-là alors on ne peut pas faire autrement que d’être heureux quand on est avec eux », dit-elle.

Même si ça ne fait que cinq mois que Fatima a commencé son service à la Résidence de l’Île, les aînés y voient déjà un gros changement. D’ailleurs, ces derniers espèrent que cette façon de faire saura inspirer d’autres résidences pour personnes âgées à adopter un modèle semblable.