Tout indique que les associations de soccer de Masson-Angers et Buckingham seront unifiées dès la prochaine saison afin qu’une seule entité administrative chapeaute ce sport dans l’est de Gatineau.

Soccer dans l'est de Gatineau: vers une fusion des associations

Tout indique que les associations de soccer de Masson-Angers et Buckingham seront unifiées dès la prochaine saison afin qu’une seule entité administrative chapeaute ce sport dans l’est de Gatineau.

C’est le souhait qu’ont fait les membres de l’Association de soccer de Masson-Angers (ASMA) lors de l’assemblée générale extraordinaire du club qui avait lieu mardi soir au Centre de services du secteur. Cette rencontre faisait suite à la suspension de l’organisme par Soccer Outaouais pour cause de non-respect du protocole d’entente concernant le remboursement de sa dette d’environ 24 000$ envers l’instance régionale.

Au même moment où un nouveau conseil d’administration a été élu pour diriger l’ASMA, celui-ci a été mandaté par les membres afin de procéder à une demande de regroupement avec l’Association de soccer de Buckingham (ASB). L’ASMA compte environ 500 jeunes alors qu’ils sont près de 200 à pratiquer le soccer dans le secteur Buckingham.

La nouvelle présidente de l’ASMA, Roxanne Chartrand, affirme qu’un comité d’unification réunissant trois membres de chacune des associations se rencontrera jeudi pour discuter du dossier. La création d’un nouveau club regroupant Buckingham et Masson-Angers devrait se concrétiser dès la mi-mars, espère-t-elle.

Mme Chartrand estime qu’un regroupement sera bénéfique autant pour les joueurs que pour les administrateurs des deux organisations.

«Plus on a de joueurs, plus on a des équipes pour représenter l’association, et ce à tous les niveaux et tous les âges. Plus le bassin de jeunes est large, plus la représentation féminine est aussi importante. Pour le côté financier, il y a une plus grande facilité d’aller chercher des commanditaires et c’est aussi plus facile pour un plus grand club parce qu’il y a plus d’argent qui rentre dans les coffres avec les inscriptions. Il n’y a que du bonus partout», indique Mme Chartrand.

Pour sa part, le président de l’ASB, Alain Lauzon, affirme que son c.a. est déjà en faveur du projet. En principe, le vote pour une fusion ne sera qu’une formalité, dit-il. Une assemblée générale extraordinaire sur la question doit d’ailleurs avoir lieu la semaine prochaine.

«Nous sommes favorables et nous sommes fiers qu’on puisse enfin se parler entre associations pour travailler ensemble. Tout le monde souhaitait une fusion, mais les astres n’étaient pas bien alignés. C’est une excellente nouvelle pour les joueurs», a-t-il mentionné au Droit.

En attendant la mise en place des procédures administratives pour la création de la nouvelle structure légale, l’ASMA déposera ces prochains jours une demande écrite à Soccer Outaouais afin que la suspension du club soit levée et que les inscriptions puissent reprendre en vue de la saison 2018.