Sixième pont entre Ottawa et Gatineau: le fédéral lance la mise à jour des études

Le gouvernement fédéral vient de faire un pas de plus dans le processus qui pourrait éventuellement mener à la construction d’un sixième pont entre Gatineau et Ottawa.

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a annoncé, jeudi matin, qu’il confiait à la firme WSP le mandat de la mise à jour des études de 2012 concernant la construction d’un nouveau pont interprovincial. La Commission de la capitale nationale (CCN) collaborera à ces travaux. La volonté d’Ottawa d’actualiser ces études avait été annoncée le printemps dernier, lors du dépôt du budget fédéral. 

« Les ponts interprovinciaux de la région de la capitale nationale demeurent la responsabilité du gouvernement du Canada, précise le communiqué de presse. Comme la population continue de croître, il sera nécessaire d’augmenter la capacité des ponts dans la région. C’est pourquoi il est prévu dans le budget 2019 que les études existantes sur l’ajout d’un pont seront actualisées. » 

En 2017, 150 000 véhicules, ainsi que 9000 piétons et cyclistes ont emprunté l’un des cinq ponts interprovinciaux reliant Gatineau à Ottawa. Les études menées au cours des dernières années ont démontré que les ponts et les voies de raccordement actuels sont utilisés au maximum de leur capacité lors des heures de pointe du matin et du soir, rappelle SPAC.

Parallèlement à la mise à jour des études sur un éventuel 6e pont, un plan intégré à long terme sur les liaisons interprovinciales sera aussi élaboré. 

La CCN sera responsable de diriger ces travaux, en collaboration avec les gouvernements provinciaux du Québec et de l’Ontario, ainsi qu’avec les villes d’Ottawa et Gatineau. 

« Le plan tiendra compte de tous les moyens de transport, y compris le train léger, les transports en commun, les automobiles, les vélos et les piétons », assure le gouvernement fédéral. Mario Tremblay, porte-parole à la CCN, précise qu’une « équipe interne a déjà été mise sur pied ». 

Elle entreprendra ses travaux prochainement. 

Le budget fédéral 2019 a réservé une somme de 80,4 millions $ sur dix ans afin de procéder à la réfection et à l’entretien de la traverse des Chaudières, du pont Alexandra et du pont Cartier-Macdonald. Il est aussi prévu à long terme [horizon de cinq à dix ans] que le pont Alexandra devra être détruit et remplacé par une nouvelle infrastructure.