Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Sixième lien: Gatineau et Ottawa font reculer la CCN

C’est tout un coup de théâtre qui a eu lieu, mercredi, à la Commission de la capitale nationale (CCN) et l’intervention politique du cabinet du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, n’est pas étrangère aux événements, a pu confirmer Le Droit.

L’appel d’offres pour retenir une firme professionnelle responsable de la rédaction du « Plan stratégique intégré à long terme des liaisons interprovinciales pour la région de la capitale du Canada » lancé en septembre par la CCN était toujours en vigueur mercredi matin. En milieu d’après-midi, mercredi, un responsable des communications de l’organisation a précisé, par courriel, que l’appel d’offres venait d’être carrément retiré, à tout juste 48 heures de la fin de la procédure publique. Selon nos informations, cette façon de faire est rarissime à la CCN.

« Compte tenu des questions et commentaires reçus de fournisseurs intéressés et des parties prenantes, la CCN a décidé de prendre le temps nécessaire pour modifier le contenu de cet appel d’offres afin de garantir le succès à long terme de cet exercice de planification », a expliqué Mario Tremblay, porte-parole de la CCN. Pourtant, 24 heures plus tôt, les gestionnaires de la CCN offraient toujours des réponses officielles dans ce dossier.

Intervention de Pedneaud-Jobin

Mis au fait par Le Droit des éléments de l’appel d’offres en début de soirée lundi, en prévision d’une entrevue, le cabinet du maire, à la demande de M. Pedneaud-Jobin, est rapidement entré en contact avec le bureau du premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum, pour lui faire part des inquiétudes du maire. Des discussions entre les deux parties se sont déroulées mardi et mercredi, jusqu’à ce que la CCN prenne la décision de retirer l’appel d’offres.

« Nous avons fait part de nos inquiétudes sur certains aspects énoncés, a confirmé l’attachée de presse du maire, Laurence Gillot. Nous comprenons aujourd’hui (mercredi) que l’appel d’offres a été retiré pour être revu avec l’aide des deux villes afin de mieux refléter l’intention de la CCN. Le maire est satisfait de la réaction de la CCN à la suite de ces discussions. » Le cabinet n’a pas voulu préciser les éléments de l’appel d’offres jugés inquiétants par le maire.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson

Ottawa aussi

Quant au maire d’Ottawa, Jim Watson, son cabinet affirme qu’il « apprécie » la volonté de la CCN de retirer son appel d’offres et d’avoir entendu les inquiétudes des villes. « Il est important que la CCN travaille de près avec les villes pour mieux définir les termes et les objectifs de l’étude, a noté le cabinet du maire d’Ottawa. Bien que les maires n’appuient pas l’idée de construire de nouveaux ponts, nous devons travailler ensemble pour assurer que l’étude tienne compte des priorités des villes et des besoins en matière de transport. »

En fin de journée, mercredi, la CCN a affirmé vouloir « conserver son élan » et « profiter de cette occasion pour travailler davantage avec les villes de Gatineau et Ottawa sur cet important dossier d’intérêt commun ».