L'événement interactif et immersif SESQUI devait effectuer une tournée dans 23 villes canadiennes dans le cadre des festivités du 150e de la Confédération canadienne.

SESQUI annule sa tournée

L'incertitude plane au-dessus d'un des principaux projets «signature» financés à grands coups de millions de dollars par le gouvernement fédéral dans le cadre des festivités du 150e de la Confédération canadienne.
La grande tournée interactive des dômes SESQUI qui devait traverser le pays en s'arrêtant dans 23 villes canadiennes a été complètement annulée, a appris Le Droit. Le gouvernement fédéral avait annoncé une contribution de 9,5 millions $ dans ce projet. 
L'activité devait consister en un voyage immersif dans des villages portatifs composés d'immenses dômes où devait être projetée une expérience cinématographique à 360˚. Gatineau était l'une des villes hôtes de SESQUI. Un montant de 60 000 $ avait été réservé par la municipalité dans le cadre de cet événement. Toutefois, le passage de SESQUI à Gatineau a tout bonnement disparu de la programmation locale au cours des derniers jours.
Nathalie Brunette, gestionnaire de projet pour le comité du 150e à Gatineau, a précisé que l'argent prévu par la Ville n'avait toutefois pas encore été encaissé par l'organisation de SESQUI.
Le responsable de la tournée et directeur de la mobilisation communautaire pour SESQUI, Nicolas Sirois, a indiqué au Droit que le manque de fonds provenant des commanditaires privés avait forcé l'annulation de la tournée canadienne. 
«Cette tournée n'était qu'un des multiples éléments dans nos plans pour 2017, assure-t-il. Nous avons reçu du support financier du Fonds Canada 150 pour la production d'un film à 360˚ pouvant être présenté dans un dôme et dans des plateformes de réalité virtuelle. Nous prévoyons pouvoir partager plus de détails sur cela en début d'année.»
Quant à Patrimoine Canada, Le Droit tente depuis jeudi dernier d'avoir certaines confirmations concernant l'événement SESQUI, mais en vain. Une première réponse par courriel, vendredi, laissait entendre que «SESQUI va toujours de l'avant avec son projet», une information que contredit l'organisation de SESQUI elle-même. 
Le Droit a aussi voulu savoir si l'annulation de la tournée pancanadienne de SESQUI forçait l'organisation à rembourser une partie des quelque 9 millions $ offerts en subvention. 
«Le ministère ne divulgue pas les détails du financement pour les projets financés, a répondu la porte-parole Geneviève Dubois-Richard. Étant donné que le projet va de l'avant, il n'est pas question de remboursement.»