Après 115 ans passés dans leur monastère de la rue Laurier à Gatineau, les Servantes de Jésus Marie s’apprêtent à célébrer leurs deux dernières messes de Noël dans cet édifice, eux qui doivent emménager dans de nouveaux locaux au printemps.

Servantes de Jésus Marie: dernière messe de Noël après 115 ans sur la rue Laurier

Après 115 ans passés dans leur monastère de la rue Laurier à Gatineau, les Servantes de Jésus Marie s’apprêtent à célébrer leurs deux dernières messes de Noël dans cet édifice, elles qui doivent emménager dans de nouveaux locaux au printemps.

Malgré le caractère historique qui entoure les célébrations de Noël cette année au monastère du 210 rue Laurier, les Servantes de Jésus Marie ne prévoient pas célébrer leurs messes différemment.

« On ne fait rien de spécial ou de spectaculaire, parce que bien qu’il s’agisse de nos dernières messes sur la rue Laurier, on va continuer de faire des messes. Ce n’est pas notre dernière », indique la mère-servante générale, Marie-du-Bon-Pasteur. « C’est un moment historique, c’est certain, mais on ne le réalise pas encore. Ça fait quand même 125 ans que notre communauté existe, c’est un grand moment pour nous. On va davantage ressentir la nostalgie quand le temps des Fêtes sera passé. »

 Après 115 ans sur la rue Laurier, les Servantes de Jésus Marie se préparent présentement pour tourner la page sur ce chapitre de leur histoire. « Ce n’est pas évident avec le déménagement qui approche à grands pas, mais ces messes-là nous apportent un peu de positif dans ce tumulte », ajoute-t-elle.

 Les Servantes de Jésus Marie devront être relogées au printemps dans un nouveau monastère d’une superficie de 4 600 mètres carrés derrière le Centre diocésain, situé au 180, boulevard Mont-Bleu, dans le secteur Hull. 

Le nouveau monastère sera d'ailleurs mieux adapté aux besoins actuels et futurs des religieuses. « On se doit de déménager pour mieux s’adapter à nos besoins et aux besoins de la population qu’on dessert. On était 90 personnes à habiter au monastère avant, mais maintenant nous ne sommes que 37. Ces locaux sont devenus trop dispendieux et trop grands. Le monastère du boulevard Mont-Bleu sera plus petit. »

« On voulait déménager de nous-même pendant qu’on a encore l’énergie de le faire. On voulait prendre cette décision nous-mêmes pendant que nous sommes assez jeunes. On ne voulait pas se faire imposer un déménagement par quelqu’un d’autre. On voulait pouvoir choisir nos locaux », poursuit la mère-servante générale.

Elle précise d’ailleurs que la mission de la congrégation demeurera la même, malgré la relocalisation. « Le cœur de notre mission reste inchangé, on va continuer de prier et de tenir des messes autant à Noël que le reste de l’année. » 

Les dernières messes de Noël au 210, rue Laurier se tiendront mardi à 20 h ainsi que mercredi à 10 h 30.