Série d'accidents sur l'autoroute 50

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
On aurait dit qu'un derby de démolition avait eu lieu sur une partie de l'autoroute 50, hier après-midi, à Gatineau. Plus d'une dizaine de véhicules ont été impliqués dans un carambolage ayant blessé neuf personnes, en milieu de journée.
À Casselman, dans l'Est ontarien, un homme de 63 ans est mort après que la voiture qu'il conduisait est entrée en collision frontale avec un VUS sur la rue Principale. Les trois occupants du second véhicule ont subi des blessures mineures.
La Police provinciale de l'Ontario ignorait hier la raison pour laquelle le sexagénaire — dont l'identité n'a pas été révélée — aurait perdu la maîtrise de son véhicule, vers 16h. On sait cependant que la route était recouverte de neige et de gadoue.
La météo, les conditions routières difficiles et le comportement des automobilistes sont à l'origine de la série d'accidents et d'accrochages survenus à Gatineau sur le tronçon compris entre la sortie du boulevard La Gappe et la bretelle d'accès à l'autoroute 5.
La situation est d'autant plus spéciale que tous les incidents sont survenus dans la même direction, vers l'ouest. Les autorités ont confirmé d'autres accidents de moindre importance dans les environs de Gatineau, tous provoqués par les mêmes facteurs.
À 13 h 15, les ambulanciers paramédics de l'Outaouais et les pompiers de Gatineau venaient en aide aux victimes pendant que des agents de la Sûreté du Québec (SQ) s'affairaient à diriger la circulation et à secourir les passagers impliqués.
« Il n'y a pas eu de blessures graves, mais nous avons été très occupés », a affirmé le chef des opérations de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais, Marc Paquette.
Le porte-parole de la SQ, Gregory Gomez, a expliqué que ce carambolage est en fait une série d'accidents survenus au même moment. « C'est surtout à cause des conditions routières », a-t-il mentionné.
Lors de son passage sur les lieux de l'accident, LeDroit a constaté que de nombreux accrochages, sorties de route et tamponnages s'étaient produits par groupe de deux véhicules, le premier étant endommagé à l'arrière, l'autre, à l'avant, comme si ce dernier suivait de trop près au moment du freinage.
« Rien de majeur »
Plusieurs automobiles se sont retrouvées au milieu du terre-plein de l'autoroute et une camionnette a happé violemment un lampadaire.
Pas très loin, sur l'autoroute 5, une autre voiture s'est retrouvée sur le côté après que son conducteur en a perdu le contrôle, vers midi. Ce dernier n'a été blessé que légèrement.
« La plupart des victimes ont eu leur congé de l'hôpital », a signalé M. Paquette.
La route 307 a aussi causé des problèmes. Les paramédics se sont déplacés à quatre endroits différents pour des accidents et des sorties de route. « Rien de majeur », a précisé M. Paquette.
Avec Catherine Lamontagne