Pierre Dorion

Sénateurs: accent sur le caractère

DALLAS - Dans la foulée de leur sélection de Brady Tkachuk au quatrième rang vendredi soir, les Sénateurs d’Ottawa pensent avoir continué à mettre l’accent sur le caractère avec leurs autres choix au repêchage qui a pris fin samedi au American Airlines Arena.

Ils ont utilisé leur choix de deuxième ronde acquis la veille des Rangers de New York pour sélectionner le défenseur Jonathan Tychonick, qui jouait avec Penticton dans la BCHL. Comme leur deuxième choix de première ronde de la veille, le défenseur Jacob Bernard-Docker, il ira jouer la saison prochaine à l’université du North Dakota.

Ils ont enchaîné ensuite avec les sélections des attaquants Jonathan Gruden (équipe nationale de développement U18 des États-Unis) en quatrième ronde, Angus Crookshank de Langley dans la BCHL en cinquième ainsi que de Jakov Novak, de Janesville dans la NAHL, et Luke Loheit de l’école secondaire Minnetonka au Minnesota, au septième tour, tandis qu’ils ont sélectionné un gardien québécois, Kevin Mandolese, des Screaming Eagles du Cap-Breton, au sixième tour.

Kevin Mandolese

À part Mandolese, tous ces joueurs se dirigent ou sont déjà dans des universités américaines. Gruden a la particularité d’être le fils de John Gruden, qui a joué 22 parties avec les Sénateurs entre 1998 et 2000 et qui dirige maintenant les Bulldogs de Hamilton, de la LHOntario.

«Il n’y avait pas de plan pour sélectionner surtout des joueurs qui vont aller à l’université, c’est tombé comme ça. Nous avons surtout mis l’accent sur trouver des joueurs qui vont rendre les Sénateurs d’Ottawa bien plus difficiles à affronter, tout en étant capables de produire des points. Tu as besoin d’habileté, c’est certain, mais ça prend aussi des joueurs de caractère qui vont se présenter soir après soir, et qui vont vous aider à gagner en séries lorsqu’elles arrivent», a indiqué le dépisteur-chef Trent Mann après le repêchage, lui qui n’a pas sélectionné de joueur européen pour une deuxième année de suite.

«On a des défenseurs qui peuvent bien déplacer la rondelle, et un gardien (Mandolese) qui a le potentiel d’atteindre la LNH. À cette position, on pense qu’on n’a jamais été aussi bien nanti depuis que je suis avec le club», a ajouté Mann.

Mandolese est né à Ottawa, habitant à Nepean jusqu’à l’âge de six ans avant que ses parents déménagent à Blainville pour le travail de son père avec Costco. «C’est drôle de me retrouver avec cette équipe, je suis allé les voir jouer quand j’étais jeune, dans le temps de Ray Emery, Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Dany Heatley. Je suis devenu un partisan du Canadien en allant à Montréal et en suivant Carey Price, que j’aime beaucoup comme gardien, et là, je redeviens un ‘fan’ des Sénateurs», a-t-il indiqué du haut de ses 6’ 4’’ et 177 livres. Au sujet de sa taille, il a dit qu’il n’a pas eu de grosse poussée de croissance. «Je gagne environ un pouce par année, on va voir l’année prochaine si je vais en gagner un autre», a blagué ce francophone de descendance italienne.

Très volubile, Tychonick a été heureux d’entendre son nom au 48e rang, pour retrouver son ami Bernard-Docker, avec qui il a joué du hockey de printemps à partir de l’âge de 10 ans. «J’ai été très soulagé. J’ai regardé la première ronde en voulant juste appuyer tous les autres gars, puis aujourd’hui, c’était la vraie affaire. C’est incroyable d’aboutir à Ottawa. Ils vont traverser une reconstruction, ça va être une aventure, mais elle va être excitante... Je pense que c’était un peu le plan d’Ottawa de nous sélectionner tous les deux, Bernard-Docker et moi. On s’en va à la même école l’an prochain, et maintenant nous sommes repêchés par la même équipe. Coïncidence ? Je ne sais pas, on va le découvrir», a-t-il mentionné.

Jonathan Tychonick

«C’était une journée chaotique et je me compte chanceux de me retrouver à Ottawa, je n’ai entendu que de bonnes choses au sujet de l’organisation. J’avais un ou deux ans quand mon père a joué pour les Sénateurs, il ne m’a dit que de bonnes choses au sujet de la ville. Il m’a aidé beaucoup pour arriver ici», a pour sa part noté Gruden.

Serron Noel, ailier des Generals d’Oshawa, a été le premier joueur local sélectionné, par les Panthers de la Floride (34e). Chez les 67’s, Kory Clark, le fils de Wendel, n’était pas là pour voir les Capitals de Washington le choisir en deuxième ronde. Le défenseur de 6’ 6’’ Kevin Bahl est sorti peu après, 55e choix par les Coyotes de l’Arizona. Le centre Mitchell Hoelscher a été choisi en sixième ronde par le New Jersey, pour sa part. L’attaquant Shawn Boudrias des Olympiques de Gatineau a été choisi par le Wild du Minnesota en fin de 6e ronde.

Pierre Dorion n’a pas été actif au niveau du marché des transactions, conservant toujours les droits sur Erik Karlsson et compagnie.