En activité depuis 2014, la Banque publique de lait maternel a pour mandat de fournir du lait humain pasteurisé aux prématurés de 32 semaines et moins nécessitant des soins médicaux et dont la mère ne peut allaiter.

Une banque de lait maternel en Outaouais

Les nouvelles mamans de l’Outaouais ayant un surplus de lait maternel pourront en faire don dès lundi à Gatineau afin d’aider Héma-Québec à répondre à la demande grandissante de lait destinée aux grands prématurés.

Après Montréal, Québec et Sherbrooke, Héma-Québec agrandit sa banque publique de lait maternel à l’Outaouais. L’organisme cherche à recruter 80 donneuses sur une base annuelle dans la région.

Pour participer, les mères de l’Outaouais, en santé, non-fumeuses, qui allaitent et ont un surplus de lait doivent d’abord s’inscrire à la banque sur le site web d’Héma-Québec. Elles doivent aussi résider à moins d’une heure de route du point de dépôt, le Salon des donneurs de plasma PLASMAVIE, d’Héma-Québec, situé au 205, rue Bellehumeur, à Gatineau.

Les mères qui répondront aux critères de qualification devront recueillir leur lait à la maison dans les bouteilles fournies par Héma-Québec, le congeler, et le transporter au point de dépôt.

En activité depuis 2014, la Banque publique de lait maternel a pour mandat de fournir du lait humain pasteurisé aux prématurés de 32 semaines et moins nécessitant des soins médicaux et dont la mère ne peut allaiter. 

Toutefois, l’organisme est actuellement en mesure de fournir du lait que pour les prématurés les plus vulnérables, nés à 30 semaines et moins. Il faut donc davantage de donneuses pour permettre à Héma-Québec de fournir assez de lait maternel à l’ensemble des prématurés de 32 semaines et moins. L’implantation d’un tel programme en Outaouais fait partie de la stratégie.

Demande grandissante

Pour répondre à la demande grandissante des équipes de néonatalogie des centres hospitaliers, Héma-Québec a étendu le recrutement de donneuses de lait maternel aux régions de Montréal et Québec en juin 2016, et à celle de Sherbrooke en novembre dernier. 

Comme une mère participant à la Banque publique de lait fournir du lait en moyenne pendant six mois, c’est donc un perpétuel recommencement pour le recrutement, précise-t-on chez Héma-Québec.