Un hôpital flambant neuf de 600 lits sera construit en Outaouais, a appris Le Droit. Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, l’annoncera ce mercredi matin.
Un hôpital flambant neuf de 600 lits sera construit en Outaouais, a appris Le Droit. Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, l’annoncera ce mercredi matin.

Un nouvel hôpital de 600 lits en Outaouais

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
EXCLUSIF / Un hôpital flambant neuf de 600 lits sera construit en Outaouais, a appris Le Droit. Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, l’annoncera ce mercredi matin.

Le nouveau centre hospitalier affilié universitaire forcera une réorganisation majeure des soins de santé en Outaouais, au terme de laquelle la région aura fait un gain net de 240 lits de courte durée, soit 40% de plus que les 170 promis par la Coalition avenir Québec (CAQ). Selon nos informations, plus de 300 lits de courte durée feront donc l’objet d’un changement de vocation.

Cette révision en profondeur du réseau régional de la santé se fera sous forme de réorganisation et non de fermeture, a fait savoir une source gouvernementale.

Cette annonce survient un peu plus de deux ans après que la CAQ eut promis un nouvel hôpital de 170 lits en Outaouais et après de nombreuses spéculations sur la forme que cet engagement électoral allait prendre.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe, procéderont virtuellement à «une annonce importante concernant l’offre de soins et de services de santé» de la région, confirme une convocation de presse envoyée mardi.

Selon les informations obtenues par Le Droit, l’idée d’agrandir un hôpital existant, qui faisait partie des scénarios à l’étude, a donc été rejetée.

Avec 600 lits, le nouvel hôpital sera imposant. À titre comparatif, les hôpitaux de Hull et de Gatineau comptent chacun quelque 200 lits. Au total, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) en regroupe près de 800 dans ses centres hospitaliers.

Un dossier d’opportunité devra être élaboré pour recommander la meilleure option à long terme pour répondre aux besoins, a-t-il été possible d’apprendre. Le ministère de la Santé et le CISSSO travailleront en partenariat pour déterminer la vocation exacte du nouvel hôpital, tandis que la Société québécoise des infrastructures (SQI) collaborera au dossier d’opportunité.

Mathieu Lacombe

Affiliation universitaire

L’ouverture récente de la faculté satellite de médecine de l’Université McGill en Outaouais permet au gouvernement d’opter pour un centre hospitalier affilié universitaire - un CHAU dans le jargon du milieu.

Alors que ses élus ont maintes fois affirmé que les gouvernements précédents avaient négligé l’Outaouais, la CAQ estime que le nouvel hôpital répondra aux besoins de la région. Le ministre Mathieu Lacombe avait assuré à plusieurs reprises que la population ne serait pas déçue.

Le gouvernement de François Legault espère aussi que cette nouvelle infrastructure aura un important pouvoir d’attraction pour les professionnels de la santé, dans un contexte où la proximité avec l’Ontario a toujours joué un rôle sur la pénurie de main-d’oeuvre observée en Outaouais.

Processus accéléré

Le ministre Dubé doit dévoiler davantage de détails mercredi, entre autres au sujet du budget prévu et de l’échéancier anticipé. Chose certaine, la CAQ souhaite accélérer le processus habituel, puisque l’ajout de «plus de 170 lits en milieu hospitalier» en Outaouais fait partie du projet de loi 66 «concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure».

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, avait indiqué, en présentant cette nouvelle mouture du défunt projet de loi 61, que des gains variant entre deux et 36 mois pourraient être réalisés pour les 181 projets visés.

Mathieu Lacombe avait admis, il y a quelques semaines, que la nouvelle infrastructure ne serait pas prête à recevoir des patients pour 2023, tel qu'initialement promis par son parti.

La présidente-directrice générale adjointe du CISSSO, France Dumont, avait pour sa part évoqué le besoin de mettre en place un plan de «transition» dans l'optique où le nouvel hôpital ne serait prêt que dans une dizaine d'années.

À LIRE AUSSI : Nouvel hôpital en Outaouais: dans une dizaine d’années seulement?

Le nouvel hôpital regroupera évidemment plusieurs spécialités médicales. Mme Dumont avait notamment indiqué au Droit que le projet de 32 chambres TARP (travail-accouchement-récupération-postpartum), promis en 2014 pour l'Hôpital de Gatineau, devrait finalement voir le jour dans le nouveau centre hospitalier.