La dépendance aux opioïdes est un problème qui pourrait maintenant être traité grâce à un implant.

Un implant pour traiter les dépendances aux opioïdes

VANCOUVER — Les Canadiens dépendants aux opioïdes pourraient être admissibles à un implant qui fournit une faible dose continue de médicaments pendant six mois.

La procédure implique que des médecins formés insèrent des bâtonnets de la taille d’une allumette sous la peau, contenant chacun le médicament buprénorphine. Le principal avantage de l’implant est qu’il élimine certains obstacles, comme le fait pour des patients d’avoir à se rappeler de prendre leur dose quotidienne de Suboxone, ce qui peut constituer un défi pour des toxicomanes également aux prises des problèmes tels que la pauvreté, le manque de logement et le chômage, a-t-elle fait valoir. L’implant éliminerait également la nécessité pour les patients de prendre un médicament sous surveillance afin de gérer les risques de détournement ou d’utilisation abusive.