La présidente-directrice générale du CISSSO, Josée Filion, accompagnée de la Dre Carol McConnery, médecin-conseil à la direction de la santé publique de l'Outaouais.

Un deuxième cas de COVID-19 en Outaouais

Alors que l’Outaouais compte un deuxième cas confirmé de COVID-19, la première personne demeurant dans la région à avoir obtenu un résultat positif est désormais hospitalisée à Montréal.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a annoncé vendredi après-midi avoir un deuxième cas confirmé d’infection par le nouveau coronavirus sur son territoire. La donnée n’apparaît toutefois pas au bilan des autorités de santé publique du Québec, puisque le dépistage a été effectué à Ottawa.

La personne infectée, qui revenait de voyage, est présentement en isolement à domicile. Elle « se porte bien » et « sa condition de santé est stable », affirme le CISSSO. L’organisation a indiqué prendre en charge tous les résidents de son territoire, peu importe le lieu où le dépistage est fait. Il n’est pas encore déterminé si les cas dépistés hors Québec seront ajoutés au bilan provincial.

En ce qui concerne le premier cas de l’Outaouais, qui avait été confirmé mercredi à la suite d’un test de dépistage effectué à l’Hôpital de Hull, l’état de la personne s’est détérioré. Cette personne, qui était auparavant en isolement chez elle, a été transportée à l’Hôpital général juif, à Montréal.

« Je sais que ça peut paraître inquiétant […] toutefois j’ai besoin vraiment de la collaboration de la population, car nous devons tous respecter les consignes prescrites par le premier ministre », a mentionné la présidente-directrice générale du CISSSO, Josée Filion.

Cette personne ayant été transférée à Montréal fait donc partie des dix patients infectés actuellement hospitalisés au Québec. Le CISSSO ignore toutefois si cette personne fait partie des six patients de la province se trouvant actuellement aux soins intensifs en raison de complications liées au nouveau coronavirus.

La Dre Carol McConnery, médecin-conseil à la direction régionale de santé publique, assure qu’« une armée de professionnels » est mobilisée pour retracer les contacts de chaque cas.

La population de l’Outaouais peut désormais composer un numéro régional pour savoir si un test de dépistage est de mise. Il s’agit du 819-644-4545. C’est à partir des appels à ce numéro que son attribués les rendez-vous à la clinique de COVID-19 du secteur Hull, qui est désormais ouverte plus longtemps, soit de 7 h à 23 h.

Jusqu’à présent, 763 tests ont été effectués en Outaouais. Du lot, 336 personnes attendaient encore leur résultat, vendredi après-midi. Il y a encore « un goulot » causant un délai dans l’obtention des résultats, a fait savoir la Dre McConnery, qui s’attend à une amélioration sous peu. Le CISSSO anticipe d’ailleurs de nouveaux résultats positifs au cours « des prochains jours ».

L’organisation s’efforce à l’heure actuelle de libérer 100 lits de courte durée dans ses hôpitaux, a indiqué Mme Filion. C’est environ un sixième du nombre total de lits de soins généraux dans la région. En ce qui concerne les respirateurs, la région en compte une soixantaine, soit environ 2 % des 3000 disponibles dans le réseau québécois.