Le volet gatinois de la collecte de fonds aura permis d’amasser plus de 33 488 $ pour aider à combattre la fibrose kystique.
Le volet gatinois de la collecte de fonds aura permis d’amasser plus de 33 488 $ pour aider à combattre la fibrose kystique.

Un défi virtuel pour combattre la fibrose kystique

En raison de la situation sans précédent causée par la pandémie de COVID-19, les organisateurs de la Marche Faites de la fibrose kystique de l’histoire ancienne ont décidé de tenir le défi de façon virtuelle cette année. Malgré tout, le volet gatinois de la collecte de fonds aura permis d’amasser plus de 33 488 $ pour aider à combattre la fibrose kystique.

La Marche Faites de la fibrose kystique de l’histoire ancienne est l’événement de collecte de fonds le plus important de Fibrose kystique Canada. La Marche a lieu depuis 15 ans dans plus de 70 villes partout à travers le Canada. 

Les quelque 33 488 $ récoltés cette année représentent la 2e plus grosse somme amassée en Outaouais depuis que l’évènement existe. L’an dernier, l’édition gatinoise du défi a permis d’amasser une somme record de plus de 45 000 $.

Comment ça fonctionne, ce défi virtuel ? À l’occasion du mois de la sensibilisation à la fibrose kystique, les participants à la Marche étaient invités à se choisir un défi ou une activité à accomplir avant le 31 mai tout en sollicitant des dons de leur entourage.

La fibrose kystique est une maladie génétique mortelle répandue chez les enfants et les jeunes adultes touchant surtout les poumons et l’appareil digestif. Il n’existe présentement aucun traitement pour guérir la maladie.

Pour l’ambassadeur local de la Marche, le Gatinois Mélix Gagnon,  lui-même atteint de la fibrose kystique, c’était naturel de s’impliquer dans un tel événement.

« Pour moi la Marche représente une façon de soutenir les gens qui ont la fibrose kystique. C’est important pour moi de faire connaître la maladie pour un jour guérir. » 

Le jeune homme de 11 ans a choisi un défi bien particulier à relever. « Mon défi est de faire le plus de bons en bâton sauteur. J’en ai fait 1200 plus tôt cette semaine. Pour mon défi dimanche je vais en faire 1685. C’est le montant qu’on a reçu en dons pour le moment. »

Le Gatinois Mélix Gagnon a réalisé 1685 bonds en bâton sauteur dans le cadre du défi virtuel de la Marche Faites de la fibrose kystique de l’histoire ancienne.

Ce choix de défi n’est pas anodin, selon son père Mario Gagnon. « Le fait de faire des bonds, que ce soit sur un trampoline ou en bâton sauteur, ça l’aide beaucoup à dégager le mucus de ses poumons. C'est un type d’exercice qui est vraiment bon pour lui et ça lui permet de pouvoir avoir une vie active. »

Dès la naissance de Mélix, M. Gagnon a décidé de s’impliquer auprès de Fibrose kystique Canada.

« Mélix a été diagnostiqué quand il avait 6 mois. Depuis ce temps-là on a décidé de s’impliquer dans cette cause-là pour aider ces enfants qui doivent vivre avec la maladie, mais aussi pour les parents qui doivent faire face à cette réalité. Maintenant, avec les avancées technologiques on est en mesure de détecter la maladie pendant la grossesse. Ça diminue beaucoup le stress et la période de questionnements. Ça évite qu’on se dise en tant que parent “pourquoi il ne prend pas de poids ? Pourquoi il a de la difficulté à respirer ?”».

Les fonds amassés partout au pays permettront à Fibrose kystique Canada d’aider à améliorer la vie des 4 370 Canadiens qui sont atteints de la maladie. Ce montant contribuera aussi à financer la recherche et les essais cliniques et à plaider pour un meilleur accès aux médicaments.

À 17h dimanche, plus de 226 000 $ avaient été récoltés partout au Québec. À l'échelle nationale, les Canadiens avaient fait don de 1 865 000 $ à Fibrose kystique Canada.