L’accompagnatrice nommée par Québec pour aider le CISSSO restera en poste encore jusqu’à la fin du mois de juin afin de soutenir Josée Filion (notre photo), la nouvelle pdg par intérim de l’organisme.

Un contrat de 88 750$ pour accompagner le CISSSO

L’accompagnatrice mandatée le mois dernier par Québec pour aider le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) à mettre en place des recommandations sur la gouvernance et l’organisation des services touchera 88 750$ au cours de son mandat, qui doit se terminer à la fin juin.

Martine Couture a été nommée accompagnatrice le 20 février par la ministre de la Santé, Danielle McCann, au moment même où le gouvernement montrait la porte à l’ancien grand patron du CISSSO, Jean Hébert. Il avait alors été annoncé que son mandat d’accompagnement « se prolongera jusqu’au 28 juin prochain ».

Les détails du contrat conclu de gré à gré entre le ministère de la Santé et Mme Couture, domiciliée au Saguenay, montrent qu’elle touchera une rémunération de 88 750$.

Son mandat consiste à soutenir la nouvelle présidente-directrice générale par intérim du CISSSO, Josée Filion, dans la mise en place des six recommandations formulées plus tôt cet hiver par l’accompagnateur Sylvain Gagnon. Ce dernier avait notamment recommandé que « des liens de communication efficaces et soutenus » soient établis « avec les autorités régionales et les partenaires locaux » et qu’un « plan de consolidation et de développement des services de proximité » soit élaboré. Martine Couture devra également « soutenir » la direction du CISSSO « pour amorcer le processus d’élaboration du projet de développement d’un nouveau centre hospitalier » dans la région.

Dans le cas de M. Gagnon, le ministère de la Santé lui avait accordé une rémunération de 125$ pour chaque heure travaillée, dans le cadre d’un mandat prévoyant une banque de 125 heures, ce qui lui permettait de toucher au maximum 18 625$ pour environ un mois et demi de travail. Des frais de déplacement et de représentation totalisant 3000$ avaient aussi été prévus par le ministère pour le mandat de M. Gagnon.