L’Alberta a signalé son premier cas de maladie pulmonaire grave liée au vapotage.

Un 15e cas de maladie grave liée au vapotage signalé au pays

EDMONTON - L’Alberta a signalé son premier cas de maladie pulmonaire grave liée au vapotage.

La docteure Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, affirme que la province surveille la situation de près et travaille avec les différents responsables de la santé publique à travers le pays.

L’Agence de la santé publique du Canada a demandé aux responsables provinciaux de la santé de signaler tout cas probable et confirmé de maladie pulmonaire grave liée au vapotage dans le cadre d’une enquête nationale sur ce problème de santé publique.

L’agence affirme que le cas rapporté en Alberta représente le 15e au pays.

Dans un communiqué, les autorités albertaines indiquent que le patient a reçu des soins et se rétablit chez lui. Aucun autre détail n’a été fourni pour protéger sa vie privée.

Les responsables de la santé publique soulignent que le vapotage n’est pas sans risque et que ses effets à long terme sur la santé restent inconnus.

+

Le site web de l’Agence de la santé publique du Canada répertorie 14 autres cas au pays de mai à novembre 2019:

Québec: 5

Ontario: 4

Colombie-Britannique: 3

Nouveau-Brunswick: 2

Sur ces 14 cas, onze personnes ont dû être hospitalisées.

Sept cas concernaient des femmes et les sept autres étaient des hommes.

Trois patients étaient âgés de 15 à 19 ans, quatre de 20 à 34 ans et trois de 40 à 49 ans.

Les autorités de la santé publique en Alberta ont refusé de donner l’âge ou le sexe du premier patient atteint dans la province.