Depuis le 1er janvier, Santé Canada demande des préautorisations pour tout transport des membres de la communauté des Algonquins de Lac-Barrière qui doivent se rendre dans un établissement de santé pour une urgence ou un rendez-vous médical.

Transport médical au Lac-Barrière: Santé Canada étudie la demande

La manifestation organisée à Ottawa par les Algonquins du Lac-Barrière pour dénoncer les nouvelles règles imposées par Santé Canada pour le transport médical, jeudi, a débouché sur une rencontre avec des représentants du ministère.
La communauté estime être en mesure de s'occuper elle-même du transport médical. Elle dénonce les nouvelles règles imposées par Santé Canada qui exige un préavis de 48 heures pour accorder une autorisation de transport médical, ce qui a mené à des annulations de rendez-vous et pose un risque pour la santé dans cette communauté de 400 personnes, située à trois heures au nord d'Ottawa, dans le parc de La Vérendrye.
«La préoccupation première de Santé Canada est de s'assurer que la population de Lac-Barrière reçoit les services et soins de santé nécessaires et continue d'assurer les services de santé essentiels auprès de la population», a indiqué par courriel Maryse Durette, porte-parole de Santé Canada.