Soutien aux sinistrés des tornades: Québec octroie plus de 600 000$ au CISSSO

Québec alloue un peu plus de 600 000$ au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) pour «couvrir les coûts liés aux conséquences engendrées par les tornades» du 21 septembre dernier.

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, et sa collègue ministre de la Santé, Danielle McCann, ont annoncé vendredi matin le versement de 605 503$ au CISSSO, qui a déployé de nombres équipes sur le terrain lorsque la tornade a frappé.

«Les tornades qui ont touché l’Outaouais à ce moment ont eu des répercussions notables sur la vie de nombreux citoyens, affectant 2 146 sinistrés, dont 948 ménages, rappelle le gouvernement dans un communiqué. Dès la première phase d’intervention, des équipes de professionnels ont offert des services d’intervention psychosociale immédiate, dont une équipe disponible 24 heures par jour, sept jours par semaine. Une seconde phase a permis d’offrir des services psychosociaux transitoires et de rétablissement.»

Dans le contexte où la tragédie a nécessité de nombreuses démarches pour reloger des sinistrés et les soutenir dans cette épreuve, le gouvernement affirme que la somme consentie au CISSSO «permettra de remédier aux besoins immédiats engendrés par cette situation exceptionnelle, et sera réinvestie dans les programmes sociaux de l’établissement afin de rétablir l’accessibilité des services pour les clientèles vulnérables habituelles».

Sur les 605 503$ octroyés, la majeure partie (362 527$) servira à «couvrir les frais encourus par les interventions réalisées à la suite des tornades». Un montant de 150 000$ servira à «combler le manque de places en refuge pour les personnes en situation d’itinérance, notamment par la mise en place de la Halte chaleur», tandis qu’une somme de 92 976$ a été consentie «pour répondre à l’augmentation des besoins des usagers».

La porte-parole du CISSSO, Patricia Rhéaume, a indiqué que ce financement supplémentaire était attendu, de sorte que la somme reçue ne vient pas soulager le déficit budgétaire de l’organisation, qui s’élève à 12,7 millions$ pour l’année en cours.