Qu'il s'agisse d'employés qui doivent se déplacer d'un centre hospitalier à un autre, ou de patients de l'urgence de l'Hôpital de Hull qui doivent être transportés au centre Pierre-Janet pour une évaluation psychiatrique, les motifs des dépenses de taxi au CSSSG varient.

Soixante-trois patients isolés au CSSSG

Une soixantaine de patients des hôpitaux de Hull et de Gatineau sont en isolement en raison d'éclosions de la superbactérie ERV et de Clostridium difficile.
Le directeur des communications du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG), Sylvain Dubé, a fait savoir hier que 45 patients sont isolés à l'hôpital de Hull, alors que 18 le sont à l'hôpital de Gatineau.
«C'est principalement des cas de ERV, mais il y a aussi des cas de C. difficile», a indiqué M.Dubé.
À Hull, les éclosions sont situées «un peu partout» dans l'hôpital, tandis qu'à Gatineau, deux unités sont touchées.
La toute première éclosion de la bactérie ERV (entérocoque résistant à la vancomycine) avait été observée dans la région en avril 2011.
Cette bactérie, qui ne provoque généralement aucun symptôme, peut causer des complications chez les personnes dont le système immunitaire est déjà affaibli. Elle est souvent qualifiée de superbactérie, car elle résiste à la plupart des antibiotiques normalement utilisés.
Les visiteurs sensibilisés
Afin de limiter la propagation de ces infections, le CSSSG a embauché, la semaine dernière, cinq agents de sécurité d'une firme externe pour rappeler aux visiteurs l'importance de laver leurs mains en entrant et en sortant de l'hôpital.
Depuis cette semaine, ce sont des agents de sécurité déjà à l'emploi du CSSSG qui s'occupent de sensibiliser les visiteurs aux entrées principales des deux hôpitaux. «Comme il s'agit d'une éclosion relativement importante, ça prend plus qu'une petite pancarte, souligne M.Dubé. Ça prend quelqu'un qui sensibilise les gens à se laver les mains.»
Une «équipe tactique» est également en train d'être formée pour sillonner les étages afin de rappeler les règles d'hygiène à suivre.
Le personnel sera aussi sensibilisé, afin que les employés n'oublient pas, par exemple, de se laver les mains entre chaque patient.
La bactérie ERV peut être contractée en milieu hospitalier, mais des patients peuvent en être porteurs avant leur arrivée à l'hôpital, puisqu'elle peut se retrouver dans la flore intestinale sans causer de problèmes de santé.