Les résidents de l’Outaouais ont présenté des demandes de remboursement totalisant 3 434 000$ pour des soins reçus en Ontario au courant de l’année 2018.

Soins en Ontario: Les patients québécois paient plus du tiers de la facture

Plus du tiers des dépenses de 3,4 millions $ ayant fait l’objet d’une réclamation par des patients de l’Outaouais pour des soins reçus en Ontario l’an dernier n’ont pas été remboursées par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Selon les plus récentes données obtenues par Le Droit, les résidents de l’Outaouais ont présenté des demandes de remboursement totalisant 3 434 000$ pour des soins reçus en Ontario au courant de l’année 2018. 

Ces requêtes ont permis aux patients concernés de recevoir des remboursements totalisant 2 203 000$, soit 64% des montants réclamés. 

Ces montants pourraient fluctuer au cours des prochains mois, puisque les patients ont un an pour présenter une demande de remboursement.

En partie
Lors d’un séjour en dehors du Québec, les détenteurs d’une carte d’assurance maladie de la Belle Province qui doivent payer pour une consultation médicale peuvent revoir un remboursement, s’il s’agit de services normalement couverts par la RAMQ.

«Toutefois, dans la plupart des situations, la RAMQ ne les rembourse qu’en partie», précise toutefois l’organisme gouvernemental, car les services professionnels sont remboursés «jusqu’à concurrence des tarifs en vigueur au Québec, et ce, même si la personne assurée a déboursé davantage».

En Outaouais, de nombreux résidents traversent un pont pour obtenir des soins sur la rive ontarienne. 

Certains médecins acceptent la carte de la RAMQ, mais d’autres demandent aux patients de payer la consultation. 

Dans de tels cas, les patients doivent remplir un formulaire afin d’obtenir un remboursement partiel des dépenses encourues.

Pour les requêtes concernant des soins obtenus en Ontario au courant de 2018, les résidents de l’Outaouais ont donc assumé 36% des factures soumises à la RAMQ. 

Pour les détenteurs d’une assurance privée, certaines polices permettent de récupérer la différence.

Dans le cas des patients à qui on demande de payer seulement l’écart entre les tarifs ontariens et ceux de la RAMQ lors d’une consultation, ces montants n’aboutissent pas sur des formulaires de réclamation et ne sont donc pas quantifiables.