Le nombre d’années de vie et le nombre d’années en bonne santé ont augmenté au Canada entre 1996 et 2011, mais ces hausses n’étaient pas réparties uniformément et il y avait des disparités en matière de niveau de scolarité et de revenu.
Le nombre d’années de vie et le nombre d’années en bonne santé ont augmenté au Canada entre 1996 et 2011, mais ces hausses n’étaient pas réparties uniformément et il y avait des disparités en matière de niveau de scolarité et de revenu.

Santé au Canada: disparités en matière de niveau de scolarité et de revenu

Le nombre d’années de vie et le nombre d’années en bonne santé ont augmenté au Canada entre 1996 et 2011, mais ces hausses n’étaient pas réparties uniformément et il y avait des disparités en matière de niveau de scolarité et de revenu.

Statistique Canada a étudié les Cohortes santé et environnement du recensement canadien de 1996 et de 2011 pour examiner l’espérance de vie et l’espérance de vie en santé de la population canadienne âgée de 25 ans et plus.

Ainsi, en 2011, les hommes âgés de 25 ans qui possédaient un grade universitaire pouvaient s’attendre à vivre 7,8 années de plus que les hommes du même âge qui n’avaient pas de diplôme d’études secondaires (DES). Les hommes titulaires d’un grade universitaire pouvaient également s’attendre à passer 89 pour cent des années qu’ils leur restaient à vivre en bonne santé, comparativement à 81 pour cent des hommes sans diplôme d’études secondaires.

Chez les femmes âgées de 25 ans, les titulaires d’un grade universitaire pouvaient s’attendre à vivre 6,7 ans de plus et à passer 87 pour cent des années qu’ils leur restaient à vivre en bonne santé, comparativement à 79 pour cent des femmes sans diplôme d’études secondaires.

Statistique Canada a observé que de 1996 à 2011, l’écart de l’espérance de vie en fonction du niveau de scolarité s’est creusé chez les hommes comme chez les femmes, et que l’écart de l’espérance de vie en santé en fonction du niveau de scolarité s’est creusé chez les hommes.