le CHSLD de Maniwaki, auparavant appelé le Foyer Père-Guinard
le CHSLD de Maniwaki, auparavant appelé le Foyer Père-Guinard

Retour graduel des proches aidants dans les CHSLD de l’Outaouais

Seulement deux centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) publics de l’Outaouais ont recommencé à ouvrir leurs portes à des proches aidants.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a indiqué au Droit qu’«une centaine de proches aidants» ont manifesté leur intérêt pour visiter une personne résidant dans un CHSLD de la région.

Pour l’instant, «les proches aidants ont commencé à faire leur entrée» dans seulement deux des 14 centres d’hébergement du CISSSO, soit le CHSLD du Pontiac et le CHSLD de Maniwaki (auparavant appelé le Foyer Père-Guinard).

«Pour les autres CHSLD, cela se fera de manière progressive tout en nous donnant la chance de dépister ceux qui désirent rendre visite à des résidents», a fait savoir la porte-parole du CISSSO, Marie-Pier Després.


« Nous effectuerons [...] des dépistages tous les 15 jours sur les proches aidants pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs du virus. »
Marie-Pier Després

Le dépistage est en effet une condition préalable à toute visite d’un proche aidant en CHSLD. 

«D’abord, [les proches aidants] seront contactés pour connaître leur intérêt à venir soutenir leur proche au CHSLD, explique Mme Després. Suivant leur déclaration d’intérêt, ils seront mis sur une liste pour être dépistés, recevrons leur dépistage et attendrons leur résultat. À la suite d’un résultat négatif, nous communiquerons avec eux pour leur expliquer les modalités de visite. Bien entendu, si le proche aidant montre des symptômes, sa visite lui sera refusée. Nous effectuerons par la suite des dépistages tous les 15 jours sur les proches aidants pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs du virus.»

Il n’a pas été possible, jeudi, de savoir quel est le délai moyen actuellement observé en Outaouais pour obtenir le résultat d’un test de dépistage de la COVID-19.

Pour les proches aidants de personnes vivant dans un autre type de milieu – comme une résidence privée pour aînés ou une ressource intermédiaire –, le CISSSO indique être «en concertation pour établir la procédure selon les nouvelles directives du gouvernement».

Ces nouvelles directives visant à permettre davantage de visites dans les milieux de vie pour personnes âgées ont été dévoilées plus tôt cette semaine par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.