L’urgence de l’Hôpital de Hull a été le théâtre de coups d’éclat syndicaux ces derniers mois.

Ratios infirmières/patients: projet pilote à venir à l’Hôpital de Hull

L’un des 17 projets pilotes de la province sur les ratios infirmières/patients sera lancé à l’urgence de l’Hôpital de Hull l’automne prochain, selon le Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais (SPSO).

La présidente du SPSO, Lyne Plante, a indiqué avoir obtenu la confirmation que l’Outaouais participera à l’un des projets pilotes peu de temps avant que cette initiative ne soit annoncée, jeudi, par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Nancy Bédard.

Le SPSO n’a toutefois «aucune idée, à l’heure actuelle», de la forme que prendra le projet pilote à l’urgence de l’Hôpital de Hull, qui devrait démarrer en septembre pour une durée de cinq mois. Mme Plante souligne cependant le projet régional sera le seul de la province à se dérouler dans une salle d’urgence.

La présidente du SPSO a indiqué que la possibilité d’instaurer un tel projet pilote en Outaouais avait fait l’objet de discussions avec le ministre Barrette lors de sa plus récente visite en Outaouais, à la fin février.

L’urgence de l’Hôpital de Hull a été le théâtre de coups d’éclat syndicaux ces derniers mois. Des «sit-in» y ont été évités de justesse, tandis qu’une photo ayant circulé dans les médias montrait trois infirmières avec les poignets attachés dans le dos, pour signifier qu’elles se sentaient prises en otage par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais.

Consciente qu’il ne suffit pas de claquer des doigts pour trouver de nouvelles infirmières, Lyne Plante estime toutefois qu’avec de meilleurs ratios, le recrutement deviendra plus facile. «Ça va être beaucoup plus attrayant, parce que les conditions de travail vont être plus humaines», croit-elle.

Dans leur annonce conjointe de jeudi, le ministre et la présidente de la FIQ ont fait savoir que les trois premiers projets de nouveaux ratios entreront en vigueur d’ici la fin mai. Il y en aura un en unité de médecine à l’Hôpital général du Lakeshore de Pointe-Claire, un en unité de chirurgie au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières et un en centre d’hébergement et de soins de longue durée à Bagotville, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.