Une baisse du nombre de visites effectuées dans les hôpitaux de la capitale fédérale par des patients demeurant en Outaouais entre 2017 et 2018 n’a pas suffi à faire baisser la facture assumée par les contribuables québécois. En hausse de 1,3 million $ par rapport à 2017 celle-ci a atteint 109,9 millions $ l’an dernier.

Patients de l'Outaouais soignés à Ottawa: facture de près de 110 M$

Les soins consommés à Ottawa par des résidents de l’Outaouais ont coûté près de 110 millions $ à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) l’an dernier, une légère hausse qui survient malgré une diminution dans presque tous les hôpitaux du nombre de visites de patients en provenance de la rive québécoise.

Les données de la RAMQ obtenues par Le Droit révèlent qu’entre 2017 et 2018, les hôpitaux de la capitale fédérale ont presque tous enregistré une baisse du nombre de visites effectuées par des patients demeurant en Outaouais. 

Il n’y a qu’au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) que le nombre de visites d’enfants habitant sur la rive québécoise a grimpé, passant de 18 645 à 18 994.

Cela n’aura toutefois pas été suffisant pour faire baisser la facture assumée par les contribuables québécois. 

Les hôpitaux d’Ottawa ont obtenu des remboursements totalisant 97,2 millions $ de la RAMQ pour des soins prodigués à des patients de la rive québécoise l’an dernier, une hausse de près de 3 % de la facture observée en 2017.

L’Hôpital d’Ottawa a reçu plus du tiers des montants versés par la RAMQ aux hôpitaux de la capitale, avec des remboursements ayant atteint 34,2 millions $.

Suivent ensuite le CHEO avec 25,2 millions $, l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa avec 15,6 millions $ et l’Hôpital Montfort avec 13,2 millions $.

En plus de tous ces millions remboursés aux hôpitaux ottaviens, la RAMQ a versé 12,7 millions $ à des médecins de la capitale pour des services rendus en cabinet ou en établissement à des patients de l’Outaouais.

Le montant total de la facture pour l’an dernier atteint ainsi 109,9 millions $, une hausse de 1,3 million $ par rapport à 2017.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) n’a pas voulu commenter outre mesure ces données.

« Le rapatriement des soins et services consommés en Ontario est une priorité de notre organisation, a indiqué le porte-parole du CISSSO, Bruno Desjardins. Nous sommes à élaborer un plan clinique qui vise notamment à nous donner les moyens pour poursuivre le rapatriement de ces soins et services. »

Hawkesbury et Pembroke

Les hôpitaux d’Ottawa ne sont pas les seuls à recevoir la visite de patients de l’Outaouais. 

La facture de l’Hôpital Général de Hawkesbury pour les patients de la rive québécoise de la grande région de la capitale fédérale a atteint 5,1 millions $ l’an dernier, une baisse d’environ un demi-million par rapport à 2017.

La majeure partie de la clientèle québécoise de l’Hôpital Général de Hawkesbury ne vient toutefois pas de l’Outaouais. Seulement 14 % des quelque 36,1 millions $ remboursés par la RAMQ pour des services qui y ont été rendus concernaient des patients de l’Outaouais.

Du côté de l’Hôpital régional de Pembroke, des montants totalisant près de 2 millions $ ont été reçus pour des services offerts à des patients de l’Outaouais l’an dernier. Il s’agit d’une baisse d’un peu plus de 200 000 $ par rapport à 2017.