La ministre McCann a reconnu lors de l'annonce qu'il était aberrant que ces enfants ne soient pas couverts.

Québec couvrira désormais les soins dentaires et buccaux d'enfants cancéreux

MONTRÉAL - La ministre de la Santé, Danielle McCann, a annoncé vendredi au CHU Sainte-Justine que la prévention et les traitements buccodentaires des enfants qui subissent des séquelles attribuables aux traitements pour un cancer pédiatrique seront désormais couverts par le régime public.

Les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et les chirurgies subis par les enfants atteints de cancer lors d'une période critique de développement peuvent avoir des conséquences importantes pour ces enfants.

Les traitements qui seront requis par la suite peuvent représenter plusieurs dizaines de milliers de dollars que les parents devaient payer de leur poche.

Le programme, dont les modalités restent à être finalisées, entrera en vigueur le 1er avril prochain, mais la ministre McCann a promis que tous les enfants qui devront subir des traitements d'ici là seront admissibles au programme.

Il s'agit d'une victoire et d'un soulagement pour Marie-Claude Hébert qui cherchait depuis près de 10 ans à obtenir la gratuité des soins qui seront requis pour son fils, Jeremy Beaudoin, aujourd'hui âgé de 14 ans.

L'enfant, dont le cas a été exposé par l'émission La Facture, a subi des traitements en bas âge et devra bientôt subir des traitements dont la facture s'élèvera quelque part entre 30 000 $ et 60 000 $, d'après les évaluations qu'a obtenues Mme Hébert.

La ministre McCann a reconnu lors de l'annonce qu'il était aberrant que ces enfants ne soient pas couverts, alors que l'État couvre les soins dentaires requis par les accidentés de la route, les accidentés du travail ou les victimes d'acte criminel.

Présentement, la Régie de l'assurance-maladie couvre les soins dentaires des enfants jusqu'à l'âge de 10 ans. Dans le cas des enfants cancéreux, les séquelles et le traitement requis surviennent beaucoup plus tard.

Mme McCann a précisé que les soins buccodentaires requis par les enfants cancéreux seront aussi couverts au-delà de 18 ans.