La mini-urgence de l'Hopital de Gatineau est un succès avec plus de 12000 visites.

Plus de 12 000 visites à la mini-urgence

La deuxième année de la mini-urgence pédiatrique de Gatineau aura permis à plus de 12 000 enfants d'obtenir une consultation médicale sans devoir passer par une virée en Ontario ou par une salle d'urgence régulière.
Les données obtenues par Le Droit auprès du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) montrent qu'entre le 2 mai 2016 et le 26 avril dernier, la mini-urgence du boulevard de l'Hôpital a reçu 12 620 visites d'enfants âgés de 0 à 17 ans. À eux seuls, les 0 à 5 ans représentent 62 % des cas qui y sont vus. Les 5 à 10 ans ont effectué 21 % des visites, tandis que les 10 à 17 ans ne représentent que 16 % des cas.
Selon le CISSSO, « environ 30 % » des patients de la mini-urgence n'ont pas de médecin de famille, une proportion qui se situait à 45 % l'an dernier. Cela s'explique « par l'effort des médecins de famille de la région de prendre en charge de la nouvelle clientèle », affirme l'organisation.
« Il y a trois médecins qui sont à la clinique qui ont pris en charge 680 enfants », a d'ailleurs fait savoir la directrice de l'enseignement et des relations universitaires du CISSSO, Laurence Barraud.
Comme c'est le cas depuis son ouverture, la mini-urgence n'offre des rendez-vous que 24 heures à l'avance, que ce soit en personne, par téléphone ou en ligne pour les patients y ayant déjà un dossier.
De nombreux jeunes patients qui se présentent dans une salle d'urgence à l'hôpital continuent aussi d'être référés à la mini-urgence du boulevard de l'Hôpital lorsque leur état ne nécessite pas une consultation immédiate.
Mme Barraud a indiqué qu'il y a toujours au moins un médecin en avant-midi et un autre l'après-midi, ce qui permet de voir « en moyenne quatre patients à l'heure ». Des rendez-vous sont également offerts la fin de semaine et les jours fériés.
Il y a parfois « deux médecins en simultané », ajoute Mme Barraud, qui précise qu'il y a « beaucoup » d'enseignement qui se fait à la mini-urgence, que ce soit pour des externes ou des médecins résidents.