Le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson

Pas d'amertume à la CCN

Même après voir vu leur choix initial être rabroué par les élus ottaviens, les dirigeants de la Commission de la capitale nationale (CCN) accueillent tout de même avec satisfaction la proposition des caucus de députés provinciaux et fédéraux de la région et du maire d'Ottawa, Jim Watson, de construire le futur campus Civic sur la ferme expérimentale. Même si l'endroit où se trouvait l'ancien édifice Sir John Carling ne répondait pas à tous les critères, la CCN estime que le projet est réalisable.
«C'est un site plus complexe que l'autre, mais c'est possible d'y construire le campus, souligne Mark Kristmanson, premier dirigeant de la CCN. [...] C'est plus difficile avec cet emplacement parce qu'il y a des courbes et des collines, mais ça peut devenir un emplacement très intéressant.»
 La CCN avait été mandatée par le gouvernement fédéral pour mener une consultation publique et réaliser une analyse basée sur 21 critères. Après avoir dévoilé 12 sites potentiels en septembre dernier et recueilli les commentaires de la population par la suite, la CCN recommandait le site du pré Tunney. 
Plus tôt cette semaine, le conseil des gouverneurs de l'Hôpital d'Ottawa avait signifié clairement son désaccord avec le choix de la CCN. Les membres ont justifié leur décision par des préoccupations quant à l'accessibilité, les coûts associés à la démolition d'immeubles au pré Tunney et pour relocaliser les fonctionnaires qui y travaillent, ainsi qu'en raison de l'échéancier pour la construction de l'hôpital qui pourrait dépasser les dix ans.