Morgan MacIntyre

Morgan MacIntyre, ambassadrice du CHEO

La Fondation du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) a désigné, jeudi, comme nouvelle ambassadrice, la jeune patiente Morgan Macintyre.

Cette dernière représentera tous les patients du CHEO pour l’année à venir à titre de Championne du réseau Children’s Miracle Network. Le programme des Champions honore des enfants qui ont triomphé face à différents enjeux de santé. Les enfants sont choisis comme ambassadeurs grâce à leur persévérance et représentent les 17 millions d’enfants qui reçoivent des soins, chaque année, dans les hôpitaux pédiatriques membres du réseau Children’s Miracle Network, à travers le Canada et les États-Unis.

Collaboration entre le Canada et l’Australie: éviter la surmédication chez les aînés

Une collaboration scientifique entre l’Université de Sydney en Australie et l’Institut de recherche Bruyère à Ottawa tente de limiter la surconsommation de médicaments chez les personnes âgées souffrant de démence.

Plus d’un demi-million de Canadiens sont actuellement atteints de démences diverses et dans plusieurs cas, la multiplication des ordonnances accroîtrait les effets secondaires, les contre-indications, les traitements inutiles et les coûts excessifs en santé.

Les chercheurs des deux instituts de recherche ont donc élaboré ce qu’ils s’appellent de «nouvelles lignes directrices» permettant aux fournisseurs de soins de santé de mieux prescrire les médicaments vraiment utiles aux clientèles visées.

Les dépenses reliées aux médicaments prescrits aux Canadiens atteints de démence dépassent les dix milliards de dollars annuellement. 

Une meilleure stratégie quant aux médicaments offerts aux malades optimiserait la qualité de vie des patients et permettrait d’éviter le gaspillage, selon les chercheurs des deux instituts.

«Les lignes directrices cliniques peuvent aider les médecins généralistes et les autres professionnels de la santé à prendre des décisions éclairées [...] Ces lignes directrices en matière de ‘‘déprescription’’ seront une ressource [...] pour aider ces professionnels de la santé à décider à quel moment il convient de retirer (des) médicaments. Les lignes directrices guident aussi la prise de décision à savoir comment les médicaments devraient être retirés et quelle surveillance assurer après le retrait», écrit dans un communiqué Emily Reeve, docteure en pharmacie au Conseil national australien de la santé et de la recherche médicale. 

L’Institut de recherche Bruyère est partenaire de l’Université d’Ottawa et de divers autres organismes.

Le Droit