Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, était de passage à l’Hôpital de Hull jeudi.

L'Outaouais obtient un deuxième appareil d'IRM

La nouvelle était attendue depuis longtemps. L’Outaouais vient de recevoir les fonds nécessaires de Québec pour obtenir un deuxième appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM), de même que pour un appareil de tomodensitométrie (CT scan) supplémentaire.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, était à l’Hôpital de Hull jeudi après-midi pour annoncer que le gouvernement octroie une enveloppe de plus de 6 millions $ au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) pour l’acquisition de ces deux appareils d’imagerie et pour réaliser les travaux d’aménagement nécessaires à leur utilisation.

Une « allocation de fonctionnement » calculée selon le nombre d’examens qui seront réalisés avec ces appareils est également prévue.

M. Barrette a assuré qu’il ne s’agissait pas d’une annonce à saveur préélectorale, en disant faire « le plus urgent en premier ». « On voudrait tout donner la première année [d’un mandat], mais tout a un coût », a-t-il mentionné.

Le nouvel appareil d’IRM devrait permettre de rapatrier une bonne partie des examens actuellement réalisés à Ottawa auprès de patients de la rive québécoise, mais pas la totalité, croit le ministre.

Alors que l’attente lorsqu’un tel examen est jugé non urgent peut atteindre un an en Outaouais, le ministre de la Santé estime que les délais seront réduits « de façon substantielle ».

« On va se rapprocher de beaucoup des trois mois que l’on recherche, et même moins », affirme M. Barrette.

Un troisième appareil ?

Le ministre juge qu’il est tout de même « fondé » qu’une analyse soit faite pour déterminer si la région doit obtenir un troisième appareil d’IRM.

Les radio-oncologues de la région en réclament notamment un pour l’Hôpital de Gatineau, afin que leurs patients cancéreux puissent y avoir un accès rapide et sans transfert vers Hull, le tout dans le but d’améliorer les traitements qui leur sont prodigués.

Le nouveau directeur des services professionnels du CISSSO, le Dr Daniel Tardif, avait indiqué plus tôt cette année que « juste pour avoir la moyenne québécoise, il faudrait 3,42 appareils [d’IRM] dans la région ».

En ce qui concerne la tomodensitométrie, plusieurs hôpitaux de la région — Gatineau, Hull, Papineau, Shawville et Maniwaki — possèdent déjà un appareil. Celui pour lequel les fonds viennent d’être annoncés sera le deuxième de l’Hôpital de Hull.

Tant pour l’IRM que pour la tomodensitométrie, le ministre n’a pas précisé à quel moment les nouveaux appareils seront fonctionnels.

« Les budgets sont là, l’autorisation est là, a-t-il assuré. [...] Maintenant, le temps que ça va prendre, ça va dépendre un peu des gens qui vont faire les plans et la construction. »

Le président-directeur général du CISSSO, Jean Hébert, a fait savoir que le réaménagement des locaux sera aussi l’occasion de remplacer les appareils d’IRM et de tomodensitométrie déjà en place à Hull, un remplacement qui se fera avec un budget distinct.

Endoscopie

M. Barrette a par ailleurs annoncé un financement de 1,75 million $ pour réaménager l’unité d’endoscopie de l’Hôpital de Hull, entre autres pour y réaliser « une mise aux normes » impliquant un agrandissement.

Le ministre a reconnu que le délai d’attente moyen de 13 mois actuellement observé dans la région « est trop grand », et affirme que l’investissement fera passer ce délai « à trois mois, ce qui est tout à fait selon les normes ».

Ces changements nécessiteront le déménagement du laboratoire du sommeil et de l’électrophysiologie, « dans d’autres locaux encore à déterminer ».