L'Hôpital de Gatineau obtient un D- dans le palmarès des urgences de La Presse.

L'Outaouais encore en queue de peloton

Les urgences des deux plus gros hôpitaux de l'Outaouais se retrouvent une fois de plus parmi les moins performantes de la province, que ce soit pour la durée moyenne des séjours sur civière ou pour la proportion de patients qui y restent plus de 48 heures avant d'être hospitalisés ou d'obtenir leur congé, révèle le plus récent palmarès des urgences de La Presse.
Les données 2016-2017 compilées par le quotidien montréalais montrent que l'urgence de l'Hôpital de Gatineau a remplacé celle de l'Hôpital de Hull à la toute dernière place des hôpitaux «avec mission régionale». La salle d'urgence du boulevard La Vérendrye obtient un D-, en baisse par rapport au D obtenu l'an dernier.
Les patients occupant une civière y séjournent en moyenne 20h06, une hausse de 42 minutes par rapport au palmarès précédent. La moyenne provinciale est de 15h42, tandis que la cible ministérielle est établie à un maximum de 12 heures.
À l'Hôpital de Hull, on affiche une note de D+, ce qui constitue une amélioration par rapport au D de l'an dernier. Les patients y passent en moyenne 18h48 sur civière, ce qui représente un gain d'une demi-heure par rapport aux données de 2015-2016.
Dans la catégorie des «hôpitaux territoriaux», c'est l'Hôpital du Pontiac qui obtient la meilleure note de l'Outaouais en préservant le B obtenu l'an dernier. Avec une durée moyenne de séjour sur civière de 9h30, il s'agit de la seule urgence régionale répondant à la cible ministérielle.
L'urgence de l'Hôpital de Maniwaki est passée d'un C+ à un B-. En moyenne, les patients y sont demeurés sur civière pendant 14 heures en 2016-2017. L'Hôpital Mémorial de Wakefield a aussi connu une amélioration, passant d'un D à un C-. La durée moyenne des séjours sur civière y est de 17h54, une baisse de 48 minutes par rapport au palmarès précédent.
L'Hôpital de Papineau, dans le secteur Buckingham, enregistre pour sa part un recul par rapport au C+ de l'an dernier en obtenant un C-. Les séjours sur civière y sont en moyenne presque aussi longs (20 heures) qu'à l'Hôpital de Gatineau, 
Deux jours à l'urgence
Les séjours de plus de 48 heures aux urgences, qui agacent le ministère de la Santé, représentent 5,1% des cas en province. En Outaouais, seuls les hôpitaux de Pontiac (0,1%) et de Maniwaki (4,2%) se situent sous cette moyenne provinciale.
À l'Hôpital de Gatineau, un patient sur dix a vu la grande aiguille de l'horloge effectuer quatre tours complets avant d'obtenir son congé ou une chambre sur une unité de soins. Cette proportion s'établit à 9,2% à l'Hôpital de Hull, à 7% à l'Hôpital de Wakefield et à 6,8% à l'Hôpital de Papineau.
Le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, le Dr Guy Morissette, souligne que différents efforts ont été faits depuis le début 2017, entre autres pour libérer des lits d'hôpital occupés par des patients dont l'état leur permettre de se trouver dans un autre type de ressources. 
Les résultats d'avril sont encourageants, «mais pas à la hauteur de ce qu'on a fait comme efforts», note le Dr Morissette. 
Conscient que «la population s'attend à des résultats» le CISSSO travaille donc à la mise de nouvelles mesures, entre autres pour analyser «chaque admission». 
Une certaine «bouffée d'oxygène» est aussi attendue dans les prochains mois avec l'ouverture d'une première superclinique dans la région, a mentionné le Dr Morissette.
La méthodologie
La note tient compte de quatre critères : la durée moyenne du séjour sur une civière aux urgences ; le pourcentage de séjours de 48 heures ou plus ; le pourcentage de patients âgés de 75 ans ou plus ; le pourcentage de cas sur civière qui requièrent une hospitalisation. 
La note finale est établie sur 30. Les deux premiers critères (durée moyenne du séjour et séjours de 48 heures) sont les plus importants et comptent pour un total de 20 points. Les deux autres (pourcentage de personnes âgées de 75 ans ou plus et pourcentage d'hospitalisation) comptent pour un total de 10 points. Ils reflètent la gravité des cas aux urgences et pondèrent la note. Les points obtenus correspondent à une lettre. Les meilleures urgences obtiennent A et les pires, E+. Les hôpitaux à mission régionale sont les hôpitaux de référence d'une région. Ils reçoivent souvent des patients en provenance d'hôpitaux plus petits, par exemple en traumatologie, à la suite d'un accident grave.