Loi sur les ratios infirmière-patients: on n’est pas rendu là, dit McCann

La FIQ a beau espérer le dépôt rapide d’un projet de loi sur les ratios infirmière-patients, «on n’est pas rendu là à ce moment-ci», affirme la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Les projets pilotes sur ces ratios infirmière-patients avaient été lancés sous l’ancien ministre libéral Gaétan Barrette. Ils ont suscité beaucoup d’espoir chez les infirmières membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ).

Les projets ratios doivent permettre d’alléger la tâche des professionnelles en soins, de dispenser de meilleurs soins pour les patients et de façon plus sécuritaire. Et une loi permettrait de les rendre plus durables, plus formels et de lier les directions d’établissements.

Or, tous les projets pilotes ne sont pas encore terminés, bien que plusieurs se réjouissent des résultats enregistrés dans les unités de soins où ils ont été déployés.

Interrogée à ce sujet lundi à Montréal, alors qu’elle participait à une conférence de presse sur l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, la ministre McCann a fait savoir qu’elle allait attendre que le dernier projet pilote prenne fin, en décembre, avant d’analyser le tout et de formuler des recommandations en conséquence.

«L’entente qu’il y a eue avec les syndicats sur les projets ratios, c’est d’attendre la fin de l’ensemble des projets. Et on en a encore un qui va se terminer en décembre. (Puis il faudra) faire une analyse et faire des recommandations par rapport à ces projets-là», a expliqué la ministre McCann.

Pour ce qui est d’une loi, donc, «on n’est pas rendu là, à ce moment-ci», a-t-elle affirmé.

Si certains espéraient que ce dossier des ratios soit réglé avant la négociation des conventions collectives du secteur public, dont celles des infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins membres de la FIQ, il semble que ce ne sera pas le cas.


« L’entente qu’il y a eu avec les syndicats […], c’est d’attendre la fin de l’ensemble des projets »
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann

Les conditions de travail des quelque 475 000 employés de l’État doivent être négociées à compter de la fin de l’automne ou du début de l’hiver. À cette occasion, la FIQ fait d’ailleurs alliance avec l’APTS, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux.

La ministre McCann croit en effet possible de mener de front les deux, à savoir les discussions sur les suites à donner aux projets de ratios et la négociation des conventions collectives des professionnelles en soins.

«On a décembre qui s’en vient et on va effectivement se pencher là-dessus et vraiment faire des recommandations. Parallèlement, les négociations vont débuter sous peu avec les instances syndicales. Ça va se faire en parallèle, je vous dirais», a-t-elle noté.