Pour parvenir à l'équilibre budgétaire, la direction de l'hôpital a décidé de supprimer 80 postes sur quelque 11 000 employés.

L'Hôpital d'Ottawa abolit 80 postes

L'Hôpital d'Ottawa coupera 80 postes afin de réduire ses dépenses de 20 millions $ pour l'année financière qui débutera le 1er avril prochain.
La direction de l'institution - qui comprend les hôpitaux Général, Civic et Riverside, ainsi que des instituts spécialisés - a annoncé mardi qu'elle entrevoit que son prochain budget sera déficitaire. Or, les hôpitaux ontariens n'ont pas le droit de faire de déficit. Par conséquent, l'Hôpital d'Ottawa réduit ses dépenses de 20 millions $ sur un budget total d'un peu plus de 1 milliard $. Pour y parvenir, la direction a décidé de supprimer 80 postes sur quelque 11 000 employés.
Selon la vice-présidente aux Ressources humaines, Renée Légaré, cela ne signifie pas nécessairement que 80 personnes vont perdre leur emploi le 1er avril. «Nous comptons déjà 29 postes vacants et il faut donc couper 51 postes. Certaines personnes voudront prendre leur retraite, d'autres quitteront leur emploi volontairement et nous essaierons de réaffecter des gens dans d'autres secteurs. L'an dernier, nous faisions face à un déficit anticipé de 31 millions $ et nous avons coupé 290 postes, mais seulement six employés ont effectivement été mis à pied», a expliqué Mme Légaré.
Parmi les postes supprimés, il y a trois infirmières, 13 employés des services administratifs et de soutien, sept professionnels de la santé et 27 postes non syndiqués dans les services administratifs.
«Nous essayons, chaque année, de trouver des moyens de diminuer nos coûts et de trouver des façons pour gérer plus efficacement, en améliorant le travail d'équipe, par exemple. Nous tentons aussi d'augmenter nos revenus, mais les salaires et les avantages sociaux des employés représentent 63 % de nos coûts de fonctionnement. Alors, il est impossible de diminuer nos dépenses sans réduire notre main d'oeuvre », ajoute Renée Légaré.